Harcèlement dans la Loire. L’accusé : « Elle n’est pas si timide que ça »

Un vice-pré­sident de la Fédération Française de Cyclisme de la Loire serait dans le col­li­ma­teur de la jus­tice suite à plainte d’une commissaire-arbitre.

Les faits remontent au mois d’août 2020 lors du Tour de Savoie. Dans cette affaire, elle aurait été vic­time d’un pho­to­mon­tage d’elle en petite tenue avec la légende « Elle n’est pas si timide que ça ». La femme aurait aus­si subi un har­cè­le­ment moral avec des pro­pos sexistes et gra­ve­leux. L’enquête est ouverte et le sus­pect « regrette les pro­pos dépla­cés. Mais pour lui, « il y a une dis­pro­por­tion entre les faits et l’objet de la plainte ».

Le pro­cu­reur de Roanne nous annonce que des témoins vont bien­tôt être entendus.

Les autres infos