Ils demandent des arrêts de trains à Terrenoire

Ils sont trois retrai­tés de la SNCF, mais n’en res­tent pas moins très actifs. André Jousserand, Gérard Liotard et Michel Gagliano ont un pro­jet qui leur tient à cœur. Ce pro­jet s’inscrit dans la conti­nui­té du refus de la ministre des trans­port, Élisabeth Borne sur le refus de construire l’A45. Même si le pro­jet des trois com­pères date d’avant l’enterrement de la construc­tion, il serait une bonne idée pour amé­lio­rer les infra­struc­tures des trains dans la Loire.

Le pro­jet des retrai­tés date de 2007. Ils ont ima­gi­né une halte fer­ro­viaire (sans gare ni bâti­ment, juste un arrêt) à Terrenoire, au niveau de la sor­tie de la ville. L’idée est de désen­gor­ger la gare de Saint-Etienne Châteaucreux. Pour les retrai­tés, la halte SCNF se situe­rait au lieu-dit La Massardière, entre l’ancien dépôt d’essence et l’ex-gare fer­mée en 1970.

Il y aurait assez de place pour y construire des quais et un grand par­king de 200 places.

Ce pro­jet devrait inté­res­ser les voya­geurs de Terrenoire, La Métare, La Marandinière, le Portail-Rouge, Montplaisir et Monthieu. Ils ne seraient plus obli­gés de prendre la voi­ture pour aller prendre leurs trains à Saint-Etienne. Le pro­jet pour­rait aus­si désen­gor­ger les gares de Saint-Chamond et Rives-de-Gier car leurs par­kings sont la plu­part du temps pleins.

Les trois retrai­tés ont aus­si ima­gi­né une crèche sur place pour  les parents qui tra­vaillent sur Lyon. Pour le moment, les élus locaux n’ont pas répon­du aux idées des trois copains. Le cour­rier envoyé en 2015 au pré­sident de Saint-Etienne Métropole est res­té sans réponse.

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Les autres infos