Interview de Jordan da Silva, Maire de Villars

Nativus.fr

Trentenaire, Jordan da Silva est un des plus jeunes maires de la Loire. Il a succédé en cours de mandat à Paul Celle, président de Cap Métropole et conseiller départemental. Deux personnalités de gauche ont rejoint la liste de la majorité municipale. Une liste de gauche sera aussi présente en mars prochain.

Deux conseillers d’opposition vous ont rejoint. Comment recevez-vous ce ralliement ?

L’équipe Unis pour Villars est faite de personnes aux sensibilités différentes, aux parcours différents mais nous nous retrouvons autour d’une même vision pour notre ville Dans l’équipe, chacun a la parole et chaque avis est pris en compte. Avec Rémy GODDE et Isabelle GIRY-POYET, nous nous retrouvons sur une majorité de sujets concernant Villars. Rémy et Isabelle s’inscrivent pleinement dans ce mode de fonctionnement, différent de celui qu’ils ont connu en 2014. Je suis très heureux que nous puissions travailler ensemble dansl’intérêt général.

Que souhaitez-vous incarner à travers une liste sans étiquette ?

Je ne crois pas que les appartenances politiques soient déterminantes quand il est question de nettoyer une rue ou de réaménager un espace public. Je pense qu’à l’échelle d’une commune c’est l’intérêt des habitantsqui doit primer, pas les étiquettes ou la politique politicienne. Notre équipe porte un projet pour l’avenir deVillars mais chacun est libre dans ses convictions personnelles. Cette équipe ressemble aux habitants, avec des membres de tout âge, de tout quartier et de tout horizon. Elle est à la fois expérimentée et renouvelée. Dans notre commune, nous sommes les seuls à incarner le rassemblement au-delàs des convictions personnelles. Nous sommes Unis Pour Villars, tout simplement.

Votre commune a une ZAC, une zone d’aménagement concerté. Ceci constitue-t- il votre principal chantier ?

Le réaménagement de l’Espace BEAUNIER est un projet important lancé il y a plus de dix ans : nous allons le poursuivre. Les normes environnementales évoluent et les phases de démolitions et de dépollutions, initiées en 2014, prennent un temps incompressible. Il en va de la propreté des sols sur lesquels nous allons reconstruire. Durant le mandat 2020 à 2026 nous allons passer à la phase de concrétisation. Notre volonté est de faire de l’Espace BEAUNIER un éco-quartier. A terme, le quartier sera composé de 200 logements individuels ou collectifs, auxquels s’ajouteront une résidence service séniors, un parc urbain, des zones privilégiées pour la mise en place de modes doux respectant ainsi la logique d’un développement durable de cette zone.

Mais Villars ne se résume pas à l’Espace BEAUNIER, et notre projet non plus. Nous souhaitons nous inscrire pleinement dans une démarche ambitieuse écologique et positive pour la nature en la réinstallant au cœur de la ville (écoles, complexe sportifs, etc.). Nous voulons également renforcer notre attractivité (tranquillité publique, impôts locaux parmi les plus bas de la strate, démocratieparticipative …), et développer la solidarité, la vie culturelle, la politique éducative, la vie associative etc. Dans les semaines à venir, nous présenterons une centaine de mesures pour l’avenir de Villars.

Patrick Françon

© Photo Jordan Da Silva