La cani­cule dans la Loire met en dan­ger les espèces de poissons

Chaque année, la sèche­resse dans la Loire accen­tue une situa­tion alar­mante pour les pois­sons. Sur les quinze der­nières années, il y a eu dix sèche­resses. Ces mon­tées de tem­pé­ra­tures rendent dif­fi­cile la vie de cer­tains pois­sons, comme les truites, dans notre département.

La truite vit dans un envi­ron­ne­ment entre 7 et 17°. Dès que l’eau atteint 20°, elle ne s’alimente plus. A par­tir de 21° elle s’asphyxie. Du côté de Crémeaux, proche de Renaison, toutes les truites qui étaient sur les hau­teurs du bas­sin de l’Isable sont mortes. C’est la consé­quence d’années d’urbanisme et d’accroissement indus­triel. Des zones entières ont été béton­nées au fil des 50 der­nières années et cer­tains sols sont deve­nus imper­méables. En plus de la cha­leur, l’homme a assé­ché des zones humides.



Les autres infos