La CCI veut s’organiser avec les commerces

La Cham­bre de Com­merce et dIndus­trie de Saint-Eti­enne, de Lyon Métro­pole et de Roanne demande louver­ture des com­merces de toute urgence avec une opéra­tion que linsti­tu­tion appelle « Urgence Com­merces ». Elle veut une réou­ver­ture rapi­de des bou­tiques « non-essen­tielles ». La CCI a fait le point dans un com­mu­niqué envoyé à la presse.

Une des solu­tions apportées par la CCI de Lyon Saint-Eti­enne : une lim­i­ta­tion des déplace­ments avec louver­ture des mag­a­sins proches du domi­cile.

Ce plan daction durgence est essen­tiel pour la CCI qui explique que : « 30 % des TPE n’a tou­jours pas de site Inter­net, 65% a du mal avec le vocab­u­laire pro­pre au numérique et 60% des com­merçants ne gère pas savis­i­bilité sur Google ».

En détail, le site de la CCI annonce que les com­merces :

- Répon­dent aux pré­con­i­sa­tions lim­i­tant les déplace­ments – étant de fait, situés à prox­im­ité des domi­ciles de cha­cun,

-  Ce sont des lieux prop­ices à offrir de bons niveaux de sécu­rité par rap­port à la pandémie : les flux sont bien maîtrisés et les gestes bar­rières sont plus faciles à respecter. Il est aus­si plus sim­ple, dans ces petites struc­tures, de faire respecter le fait que les clients ne touchent pas les marchan­dis­es.

- Le com­merce de prox­im­ité a, en out­re, un rôle social dans son quarti­er per­me­t­tant aux citoyens/clients de con­serv­er un lien social dans le strict respect des mesures san­i­taires, ren­du plus impor­tant encore dans ce con­texte de con­fine­ment.

Les com­merçants sont actuelle­ment nom­breux à dévelop­per une stratégie dig­i­tale leur per­me­t­tant de pour­suiv­re leur activ­ité et la CCI les accom­pa­gne grâce à un dis­posi­tif excep­tion­nel. Mais cela demande du temps car aujourdhui 30 % des TPE na tou­jours pas de site Inter­net, 65% a du mal avec le vocab­u­laire pro­pre au numérique et 60% des com­merçants ne gère pas sa vis­i­bilité sur Google.

Pour toutes ces raisons, la CCI espère vive­ment que le gou­verne­ment accèdera à la demande faite le 30 octo­bre par CCI France dautoris­er les com­merçants à ouvrir « sur ren­dez-vous » (con­duisant à lautori­sa­tion quun client à la fois puisse entr­er dans le point de vente).

Avec le plan dactions ‘Urgence com­merce, la CCI mus­cle son plan de sou­tien aux com­merçants, autour de 3 pri­or­ités : faire du busi­ness mal­gré la crise, trou­ver des aides, être soutenus et accom­pa­gnés.

Le dossier com­plet est à lire ici. 
Les autres infos