La doyenne du département est décédée

A 107 ans, elle est décédée sereinement dans son sommeil la nuit du jour de l’an.

Delphine Sabot né Paret, née le 6 mars 1911 à Annonay disait « Le travail c’est la santé », et disait devoir sa longévité à l’amour du travail. A 20 ans elle épouse Marcel Sabot le 9 février 1931.

Le couple s’installe à Saint-Julien et exploite un commerce de chaussures qui connaîtra une grande popularité sur les foires et les marchés du département.

Ils se déplaçaient sur les marchés dès 5h pour trouver un bon emplacement à Saint-Julien, Satillieu, Annonay, Pélussin, Bourge-Argental…

Vers 15 h, ils revenaient avec leur camionnette Renaud pour ouvrir leur magasin à Saint-Julien jusqu’à 19h. Et après le dîner, la journée n’était pas finie puisqu’il fallait faire l’inventaire et recharger le camion pour le départ du lendemain.

Sa disparition a touché toute la population locale, elle connaissait beaucoup de monde de par son travail de commerçante mais aussi de par son sens du contact, elle aimait rire et discuter avec tout le monde. Delphine a eu cinq enfants.

Vous aimerez lire aussi