La métropole renforce la dimension culturelle du territoire



Ce jeudi 14 novembre, Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole a signé une charte de coopération culturelle avec le Parc Naturel Régional du Pilat, le Syndicat Intercommunal de la Vallée de l’Ondaine et 37 communes métropolitaines* afin de renforcer la dimension culturelle du territoire.

Saint-Etienne métropole a fait de la culture un atout indispensable en matière d’attractivité du territoire, de cohésion sociale et de développement économique. Elle dispose d’un important réseau d’équipements et d’acteurs culturels mais aussi d’un patrimoine historique et naturel très riche. Soucieuse de renforcer encore davantage la dimension culturelle de son territoire, Saint-Etienne Métropole a souhaité, à travers la signature d’une chartre de coopération culturelle, poursuivre le développement culturel de son territoire de manière coordonnée. Cette démarche vise également à développer le sentiment d’appartenance à une même Métropole dans le domaine de la culture. Elle facilitera aussi la création et le développement d’actions culturelles sur le territoire, favorisera les échanges entre les différents acteurs locaux, donnera plus de visibilité aux manifestations culturelles.  

La Métropole s’engage, à travers cette signature, à :

  • inscrire ses initiatives et actions dans les objectifs de la charte
  • proposer un appui technique pour accompagner lescommunes et les acteurs culturels 
  • favoriser la mise en réseau des communes, équipements et opérateurs culturels 

Les signataires s’engagent à :

  • poursuivre et accentuer leurs politiques culturelles
  • soutenir et mobiliser les établissements et acteurs culturels pour qu’ils développent des initiativess’inscrivant dans les objectifs de la charte
  • mettre en commun les résultats dans une instancepermanente de travail et d’échanges collectifs