La mobilisation des surveillants de prison continue

Ce lundi 22 janvier les organisations syndicales de la Loire devraient bloquer les prisons de Roanne et Saint-Etienne.

Un nouveau blocage devrait se faire ce lundi. Cela fera 8 jours que les agents se mobilisent dans la Loire pour suivre le mouvement national de protestation.

Ce week-end, l’UFAP-UNS, le syndicat majoritaire (40%) et la CGT Pénitentiaire (15%) ont refusé de signer le projet d’accord qu’ils avaient pourtant négocié avec le gouvernement.

Une résolution qui promet l’embauche de 1100 emplois sur 4 ans.

Mais pour le syndicat FO, Il est impossible de recruter plus de 1000 agents avec un salaire convenable. Un surveillant qui a déjà de l’expérience gagne 1400 euros par mois, « ce qui n’est pas beaucoup par rapport à notre travail » raconte un surveillant.

Les syndicats UFAP, UNSA, FO, et CGT appellent à un nouveau blocage ce lundi 22 janvier 2018 sur les prisons de Roanne et Saint-Etienne.

Presque 5.000 personnels mobilisés en France ont suivi le mouvement. “Ce sont plus de 123 établissements pénitentiaires qui sont mobilisés et 4.800 personnels engagés dans l’action“, pour obtenir de meilleures conditions de travail.



Vous aimerez lire aussi