La RN88 fait du bruit

L’association ARDISO88 tra­vaille sur la pro­tec­tion du bruit de la RN88.

Lors de sa der­nière assem­blée géné­rale, l’association a pré­sen­té les résul­tats d’une étude réa­li­sée en par­te­na­riat avec les ser­vices de l’Etat et de la Loire. Des points noirs concer­nant le bruit ont été avan­cés. Ils sont au nombre de 56. 35 à Saint-Etienne, 5 à La Ricamarie, et 16 au niveau du Chambon Feugerolles. Ces points noirs sont des zones d’habitations. Les rive­rains habi­tant sur ces zones ont auto­ri­sé la mise en place d’appareils de mesure de bruits.

Un bud­get de 3 mil­lions d’euros a été blo­qué pour des tra­vaux de pro­tec­tion contre le bruit. Une par­tie de la somme irait aus­si aux sec­teurs lon­geant l’A47 au niveau de Rive de Gier, Lorette et La Grand-Croix. Seulement, l’association ARDISO88 main­tient qu’un contour­ne­ment ouest de Saint-Etienne serait une solu­tion au grand tra­fic de la RN88.

L’état a aban­don­né le pro­jet, mais Saint-Etienne Métropole devrait être auto­nome sur cer­taines déci­sions de tra­vaux publics à par­tir du 1er jan­vier 2018. Cela pour­rait relan­cer l’idée de déviation.

Les autres infos
Les autres infos