La rue de la République va revivre

À Saint-Etienne, des nouveaux commerces vont s’installer pour tenter de redorer le blason de cette rue.

L’expérience des boutiques éphémères a fait ses preuve. Pendant la biennale du design, les diverses friches ont accueilli des expositions, des librairies, et des commerces en lien avec l’événement. La même opération s’est déroulée avec la fête du livre. Ce fut un succès, preuve que lorsqu’il y a un intérêt à venir dans cette rue, les badauds se déplacent.

Aujourd’hui, la rue de la République a besoin de commerces sédentaires. Pour commencer cette transformation, la boutique « Au tapis vert », arrive dans cette rue. Ce commerce, qui a plus de 100 ans et qui propose plus de 2000 références de jeux de société, billards, babyfoot… et qui était rue Louis Braille, va s’installer au numéro 9.

Autre ouverture : « Good Night Gaming » un concept novateur de café qui va accueillir des compétitions de jeux vidéo et notamment de e-sports. Les amateurs vont apprécier.

Une librairie des musées stéphanois au numéro 8

Du côté des locaux vides de Roche Bobois, l’agence immobilière Citya devrait bientôt ouvrir.

L’Escape Game « 1909 » qui connaît un grand succès va ouvrir un deuxième espace au numéro 5.

Juste à côté, sur 300 m2, une pépinière d’entreprises va voir le jour en avril 2018. Elle sera le prolongement de la pépinière de la Cité du Design « Le Mixeur ». De plus en plus de créateurs d’entreprises ont besoin d’aide pour faire grandir leurs startups. A leur disposition, des ateliers, des bureaux et une boutique mutualisée.

Pendant la Biennale du Design, l’association «  Supercagette » avait installé une supérette collaborative éphémère. L’association travaille pour une réouverture dans cette rue de la République.

Dans les projets de cette rue : Une librairie des musées stéphanois au numéro 8. Elle rassemblera des livres autour des expositions des divers musées de la ville.

D’autres sociétés ont pu ouvrir récemment: L’agence de communication Globule Rouge, l’agence de garde d’enfants à domicile « Nounou Adom et le traiteur « Aux Barabans ». Tous ces commerces feront-ils revivre cette rue qui était autrefois l’une des rues les plus commerçantes de Saint-Etienne. On l’espère tous.

Vous aimerez lire aussi