La Talaudière : Pris pour un poli­cier, un déte­nu tabassé

Un des déte­nus de la mai­son d’arrêt de La Talaudière a été tabas­sé par quatre pri­son­niers. Mais les 4 sus­pects nient farouchement.

Le pri­son­nier qui a été bat­tu par les quatre hommes est un indi­vi­du fra­gile avec un taux de han­di­cap de 80%. Pour son avo­cat, c’est un homme qui reste trau­ma­ti­sé par cette mau­vaise expé­rience. Au tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Saint-Etienne, seuls deux pré­ve­nus sont pré­sents. Les deux autres n’ont pas pu ou pas vou­lu assis­ter au pro­cès. Les quatre hommes, qui ont entre 25 et 27 ans, sont pour­sui­vis pour avoir roué de coups un autre pri­son­nier. Les quatre homme auraient confon­du la vic­time avec son frère, adjoint de sécu­ri­té dans un quar­tier de Saint-Etienne. Pour les accu­sés pré­sents au tri­bu­nal, ils ne sont pas cou­pables « J’ai vu une alter­ca­tion et je suis venu sépa­rer les hommes, le sur­veillant nous a mis dans le dossier ».

Pour la pré­si­dente du tri­bu­nal, cela ne colle pas : « vous êtes tous là, on vous voit sur la vidéo mais bien sûr, vous venez pour sépa­rer… ». Les pré­ve­nus ne sont pas des enfants de chœur. L’un a plus de vingt-neuf condam­na­tions « C’est de l’histoire ancienne », explique-t-il » « j’ai été incar­cé­ré pen­dant cinq ans, j’ai pris conscience de mes fautes ». Il est sor­ti de pri­son depuis deux mois suite a une condi­tion­nelle qui se ter­mi­ne­ra en 2023.

Pour l’avocat de la défense, son «client s’est amé­lio­ré, aujourd’hui il est inté­gré et repen­ti ». « On n’est pas arri­vé a iden­ti­fier véri­ta­ble­ment les agres­seurs, il y a un doute ». Le jour de l’agression, les assaillants ont aus­si brû­lé la veste de la vic­time. L’homme bat­tu n’a plus vou­lu sor­tir de sa cel­lule, pris par la peur. Chacun des quatre pré­ve­nus a été condam­né à cinq mois de pri­son ferme.



Les autres infos
Les autres infos