Le couac du championnat de Pâtisserie



Franck Deville dénonce

Nos confrères du Progrès ce matin annoncent que Franck Deville, le coach de l’équipe de France de pâtisserie remet en cause le sérieux de cette compétition.

Les 3 concourants pâtissiers de la Loire sont arrivés 4eme.

Julien Jallat, de « Aux délices d’Autrefois » à Montbrison, Guillaume Abreuvoir de « La Muscadine » à Saint-Just-Saint-Rambert et Nabil Barina, ex chef pâtissier « Au Marriott » à Lyon et stéphanois d’origine étaient les participants de ce concours international.

Un cout de 60 000 euros

Ils ont préparé cet événement pendant des mois et 60 000 euros y ont été investis.Evènement financé en partie par les entreprises telles que Cicoly, Monin, Nigay mais aussi la Ville de Saint-Etienne et le CFA des Mouliniers.

Franck Deville, dont les Macarons sont connus dans le monde, annonce que l’équipe de France aurait dû être sur le podium. Il pointe le dysfonctionnement du concours. Les box des équipes étaient plus petites que prévu. Le matériel de l’équipe de France ne rentrait pas et il a fallu modifier l’installation.

Certaines équipes avaient un traducteur mais pas l’équipe de France. Ils ont dû trouver eux même un traducteur pour la bonne compréhension.

D’après Franck Deville : Les trois équipes gagnantes du podium, l’Italie, la Chine et le Japon n’auraient pas respecté les règles du concours et ce sont les juges qui auraient triché.

De plus, l’équipe de France n’a pas pu avoir d’aide de l’Organisation de la Coupe du Monde en France car c’est une manifestation concurrente.

Jean-Jacques Bonne qui est le coach de l’équipe des Meilleurs Ouvriers de France dénonce un scandale sur sa page Facebook.

Pour Gabriel Paillasson, le président fondateur de la Coupe du Monde de Pâtisserie qui se déroule tous les deux ans, indique que son association a déposé la marque « Coupe du Monde de la Pâtisserie – World Pastry Cup », et qu’elle est protégée dans plusieurs pays dont la France et l’Italie.