Le film Whitney très atten­du dans la Loire

Elle a ven­du 200 mil­lions d’albums.
Elle détient le record du plus grand nombre de numé­ros 1 consé­cu­tifs.
Sa chan­son « I Will Always Love You » est le single le plus ven­du par une chan­teuse. Derrière les records, les rumeurs, les scan­dales, les secrets et la gloire, voi­ci la vraie Whitney Houston.

Les ciné­philes et les fans de Whitney Houston vont bien­tôt se faire une toile du côté de Roanne, Saint-Etienne, Saint-Chamond et dans l’ensemble des ciné­mas de La Loire. Le réa­li­sa­teur Kevin Macdonald a fait un tra­vail extra­or­di­naire pour ce docu­men­taire sur la diva. Comme une enquête poli­cière, il a dû ren­con­trer de nom­breuses per­sonnes, des fans, des proches de la chan­teuse afin de com­prendre qui elle était. Parfois il est retour­né voir plu­sieurs fois les per­sonnes inter­viewées pour com­prendre la vie de la chan­teuse. Il dési­rait vrai­ment savoir qui se cache der­rière les paillettes. Il avait déjà uti­li­sé la camé­ra pour tra­vailler sur un autre docu­men­taire sur Bob Marley.

Ici on montre la vrai Whitney, der­rière les rumeurs les plus folles, les scan­dales, les secrets de la gloire. Le film avait été mon­tré au der­nier fes­ti­val de Cannes en 2018. Le docu­men­taire musi­cal sort des révé­la­tions inédites sur la star.

Révélations inédites

On y apprend sa bisexua­li­té mais sur­tout qu’elle a été abu­sée sexuel­le­ment dans sa jeu­nesse par sa cou­sine, Dee Dee Warwick, la sœur de Dionne Warwick. Le réa­li­sa­teur Kevin MacDonald en dit un peu plus : “J’ai décou­vert assez tard [qu’elle avait été abu­sée sexuel­le­ment]. J’avais le sen­ti­ment qu’il y avait quelque chose qui res­tait caché. Je l’ai beau­coup obser­vée. Il y avait quelque chose comme si elle n’é­tait pas bien dans sa peau, dans sa façon de se pré­sen­ter ou se cacher, l’ab­sence d’une sexua­li­té ouverte. C’est une femme magni­fique mais elle est très fer­mée dans son com­por­te­ment. Je l’ai obser­vée pen­dant des mois et je disais aux mon­teurs du film, “il y a quelque chose chez elle qui me rap­pelle quelque chose”.

J’ai tra­vaillé sur un film que je n’ai jamais ter­mi­né sur les abus sexuels chez les enfants et ça a fait tilt. Puis j’ai com­men­cé à poser des ques­tions ; Cela m’a mené vers quel­qu’un qui m’a dit que Whitney avait été abu­sée, mais qui ne vou­lait pas en par­ler devant la camé­ra. Puis son frère Gary m’a dit qu’il avait été abu­sé par Dee Dee. Donc ce n’é­tait pas des allé­ga­tions. Il m’a dit : j’ai été abu­sé par cette per­sonne et je pense qu’elle a aus­si abu­sé Whitney. Pat Houston qui était là m’a dit qu’elle le lui avait dit, mais sans don­ner de détails.”

Le film sort à Saint-Etienne et dans la Loire le mer­cre­di 5 sep­tembre 2018.



Les autres infos