Le futur infir­mier dea­ler à Saint-Etienne

Il a 20 ans, il est en école d’infirmiers à Saint-Etienne et pour­tant le jeune gar­çon est dea­ler pour « se faire de l’argent de poche ».

Le jeune homme n’a pas de pro­blème dans la vie. Issu de bonne famille, tout se passe bien pour cet étu­diant. Il est en école d’infirmiers et sa sco­la­ri­té est sans ombre au tableau. Pourtant, le gar­çon a un deuxième visage. Un pro­fil que ses parents ne connaissent pas et qu’ils décou­vri­ront avec stu­peur. Redouan Aguid est dea­ler. Il vend de la cocaïne à Saint-Etienne.

La police va le mettre sur écoute suite à une dénon­cia­tion ano­nyme. Pendant quelques semaines, les enquê­teurs vont écou­ter les conver­sa­tions et même le suivre physiquement.Après plu­sieurs preuves acquises, l’homme de 20 ans va être arrê­té le 27 janvier.

un chiffre d’affaires de 100 000 euros sur 10 mois

Au tri­bu­nal, il n’a pas l’air de réa­li­ser la por­tée de ses actes. La pro­cu­reure énonce les faits. « On a retrou­vé sur vous 7,2 grammes de cocaïne lors de votre arres­ta­tion ». La suite est incroyable, « vous avez fait un chiffre d’affaires de 100 000 euros sur 10 mois ». Le jeune homme ne nie pas. « On a aus­si retrou­vé 1510 euros dans votre peluche ». La pré­si­dente est stu­pé­faite : « Comment un jeune homme qui veut deve­nir infir­mier peut-il vendre de la drogue ? ».

L’accusé répond que c’est juste pour se faire de l’argent de poche. « Je veux tra­vailler à l’urgence de Saint-Etienne » annonce Redouan Aguid. « Pour accueillir les per­sonnes en over­dose ? » lui est-il répon­du du tac-tac. « Avec votre casier, vous ne ris­quez pas de deve­nir infir­mier ». Le jeune homme est condam­né à deux ans de pri­son dont un avec sur­sis et le main­tien en détention.

© Photo : 42info.fr

Les autres infos