Que donne le livre “L’Ickabog” de J.K. Rowling ?

jeu­di 3 décembre, J.K. Rowling fait de nou­veau par­ler d’elle. Ce n’est pas, comme au cours des der­niers mois, pour ses pro­pos stig­ma­ti­sants à l’égard des per­sonnes trans, mais pour la sor­tie de son nou­veau roman jeu­nesse très atten­du, L’Ickabog.

D’abord mis en ligne au prin­temps der­nier, le nou­veau récit fan­tas­tique de la roman­cière bri­tan­nique, qu’elle a écrit par inter­mit­tence en paral­lèle de la saga lit­té­raire Harry Potter, paraît en fran­çais aux édi­tions Gallimard.

Il n’aurait peut-être jamais vu le jour si la pan­dé­mie de Covid-19 n’avait pas pous­sée son autrice à remettre le nez dans ses manus­crits. “Du gre­nier est redes­cen­due la boîte très pous­sié­reuse de pages tapées à l’ordinateur ou écrites à la main, et je me suis atte­lée au tra­vail, raconte J.K. Rowling en intro­duc­tion. Mes enfants, désor­mais ado­les­cents, qui avaient été le tout pre­mier audi­toire, en ont écou­té un cha­pitre chaque soir jusqu’à ce que j’aie presque terminé.”

Loin du monde magique des sor­ciers de Poudlard, elle narre, au gré d’un conte de 340 pages, un récit ima­gi­naire par­se­mé de méta­phores poli­tiques. Le HuffPost l’a lu et vous raconte dans les quatre points qui suivent ce que vous réserve L’Ickabog.

  • L’intrigue

L’histoire se déroule au cœur d’un petit royaume du nom de Cornucopia. Là-bas, tout le monde est heu­reux et vit en paix. On y mange bien. On n’y manque de rien. Et ce, en par­tie grâce à son roi, un cer­tain Fred Sans Effroi que tous les sujets admirent.

Retrouvez plus d’infos sur le livre et les conseils du jour­na­liste sur le Huff Post Français.

Les autres infos