Loire : Des bébés lions épar­gnés des trafiquants

Le zoo de Saint-Martin-la-Plaine vient de recueillir deux petits lion­ceaux. Le pre­mier est âgé de trois semaines et le deuxième a deux mois. Tous les deux vont être soi­gnés et chou­chou­tés par l’équipe du zoo.

Les soi­gneurs du zoo ont fait des kilo­mètres pour récu­pé­rer les deux ani­maux. Il a fal­lu récu­pé­rer l’un à Marseille et l’autre à Paris. Soit 1600 km en une seule journée.

Ils étaient dans les mains de tra­fi­quants d’animaux. Le petit lion­ceau de Marseille était dans un garage de la cité pho­céenne. La police l’a récu­pé­ré après avoir reçu un coup de télé­phone d’une per­sonne du voi­si­nage. La police a ensuite pris contact avec l’association « Tonga Terre d’Accueil » ins­tal­lée dans le zoo de Saint-Martin-la-Plaine.

D’après le res­pon­sable du zoo, le petit Marseillais n’aurait pas pas­sé la semaine. Il avait été nour­ri avec du mau­vais lait. Sans doute du lait pour enfant qui n’est abso­lu­ment pas bon pour un petit lion­ceau. Il lui faut au moins du lait pour chien.

Le petit fauve a été pla­cé en qua­ran­taine pour véri­fier qu’il n’a pas de mala­die. Concernant le lion­ceau pari­sien, lui, il est en forme. « Il semble cos­taud » explique le zoo. Un indi­vi­du de la capi­tale cher­chait à le vendre 10 000 euros. Pour le pré­sident de l’association « Tonga Terre d’Accueil », ces deux félins, retrou­vés chez des tra­fi­quants d’animaux sau­vages, ne sont pas des excep­tions ». Déjà il y a trois semaines, un petit tigre nom­mé Kibo avait été recueilli au zoo de Saint-Martin-la-Plaine.

©pho­to du zoo de Saint-Martin-la-Plaine.



Les autres infos