Loire : Des bébés lions épargnés des trafiquants

Le zoo de Saint-Martin-la-Plaine vient de recueillir deux petits lionceaux. Le premier est âgé de trois semaines et le deuxième a deux mois. Tous les deux vont être soignés et chouchoutés par l’équipe du zoo.

Les soigneurs du zoo ont fait des kilomètres pour récupérer les deux animaux. Il a fallu récupérer l’un à Marseille et l’autre à Paris. Soit 1600 km en une seule journée.

Publicités

Ils étaient dans les mains de trafiquants d’animaux. Le petit lionceau de Marseille était dans un garage de la cité phocéenne. La police l’a récupéré après avoir reçu un coup de téléphone d’une personne du voisinage. La police a ensuite pris contact avec l’association « Tonga Terre d’Accueil » installée dans le zoo de Saint-Martin-la-Plaine.

D’après le responsable du zoo, le petit Marseillais n’aurait pas passé la semaine. Il avait été nourri avec du mauvais lait. Sans doute du lait pour enfant qui n’est absolument pas bon pour un petit lionceau. Il lui faut au moins du lait pour chien.

Le petit fauve a été placé en quarantaine pour vérifier qu’il n’a pas de maladie. Concernant le lionceau parisien, lui, il est en forme. « Il semble costaud » explique le zoo. Un individu de la capitale cherchait à le vendre 10 000 euros. Pour le président de l’association « Tonga Terre d’Accueil », ces deux félins, retrouvés chez des trafiquants d’animaux sauvages, ne sont pas des exceptions ». Déjà il y a trois semaines, un petit tigre nommé Kibo avait été recueilli au zoo de Saint-Martin-la-Plaine.

©photo du zoo de Saint-Martin-la-Plaine.



Vous aimerez lire aussi