Loire : Il force une enfant de 12 ans à se masturber

L’horreur, un jeune homme de 20 ans est pas­sé devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel parce qu’il s’est livré à des attou­che­ments sur une fillette de 12 ans. Pour s’excuser, il a expli­qué : « Je suis déso­lé, j’avais bu ». Un par­don qui n’a pas satis­fait la juge.

A la barre, Alexis, est tête bais­sée. « Je recon­nais, je suis déso­lé ». Je jeune homme raconte qu’il a lui-même une sœur de 12 ans « Je n’aurais pas tolé­ré de tels faits sur elle ». Ce Montbrisonnais est jugé ici pour agres­sion sexuelle sur mineure. Les faits datent de mai 2017 (Et oui, la len­teur de la jus­tice). Un groupe d’amis se retrouvent au bow­ling, et au retour ils décident de faire une pause sur le joli site de l’étang de Savigneux. Alexis sou­haite y orga­ni­ser une par­tie de cache-cache. Pour cette occa­sion il va se rap­pro­cher d’une jeune fille de 12 ans. Des câlins débutent pour ensuite tom­ber dans l’é­pou­vante. Il lui caresse les fesses et la poi­trine mal­gré le refus et la peur de la jeune fille. Le jeune homme de 20 ans fini par obli­ger la toute jeune Manon à se masturber.

Le juge lui demande « mais enfin, com­ment expli­quez-vous votre atti­rance vers une enfant ? Elle n’a que 12 ans !!! » Alexie regarde le sol, « je ne sais pas, j’avais fait usage de stu­pé­fiant, j’étais céli­ba­taire et je n’avais pas eu de rela­tion sexuelle depuis long­temps ».

L’avocat de la jeune Manon raconte que l’enfant garde un trau­ma­tisme très pré­sent. Mais pour l’avocat de la défense « Je ne veux pas qu’il soit sous-enten­du que mon client ait des pen­chants pédo­philes ». Il est vrai que le psy­chiatre n’a noté aucun pen­chant pédo­phile du jeune homme de 20 ans. Pourtant, les faits sont là. La jus­tice va condam­ner Alexis à 18 mois de pri­son dont 6 avec sur­sis. Le pré­sident du tri­bu­nal conclu­ra que, vu le jeune âge de la vic­time et la gra­vi­té de fait, la sen­tence doit être de taille.



Les autres infos
Les autres infos