Loire : Il force une enfant de 12 ans à se masturber

L’horreur, un jeune homme de 20 ans est passé devant le tribunal correctionnel parce qu’il s’est livré à des attouchements sur une fillette de 12 ans. Pour s’excuser, il a expliqué : « Je suis désolé, j’avais bu ». Un pardon qui n’a pas satisfait la juge.

A la barre, Alexis, est tête baissée. « Je reconnais, je suis désolé ». Je jeune homme raconte qu’il a lui-même une sœur de 12 ans « Je n’aurais pas toléré de tels faits sur elle ». Ce Montbrisonnais est jugé ici pour agression sexuelle sur mineure. Les faits datent de mai 2017 (Et oui, la lenteur de la justice). Un groupe d’amis se retrouvent au bowling, et au retour ils décident de faire une pause sur le joli site de l’étang de Savigneux. Alexis souhaite y organiser une partie de cache-cache. Pour cette occasion il va se rapprocher d’une jeune fille de 12 ans. Des câlins débutent pour ensuite tomber dans l’épouvante. Il lui caresse les fesses et la poitrine malgré le refus et la peur de la jeune fille. Le jeune homme de 20 ans fini par obliger la toute jeune Manon à se masturber.

Le juge lui demande « mais enfin, comment expliquez-vous votre attirance vers une enfant ? Elle n’a que 12 ans !!! » Alexie regarde le sol, « je ne sais pas, j’avais fait usage de stupéfiant, j’étais célibataire et je n’avais pas eu de relation sexuelle depuis longtemps ».

L’avocat de la jeune Manon raconte que l’enfant garde un traumatisme très présent. Mais pour l’avocat de la défense « Je ne veux pas qu’il soit sous-entendu que mon client ait des penchants pédophiles ». Il est vrai que le psychiatre n’a noté aucun penchant pédophile du jeune homme de 20 ans. Pourtant, les faits sont là. La justice va condamner Alexis à 18 mois de prison dont 6 avec sursis. Le président du tribunal conclura que, vu le jeune âge de la victime et la gravité de fait, la sentence doit être de taille.