Manifestation à Saint-Etienne contre les T‑Shirt Brut Butcher

La chaîne de res­tau­ra­tion Stéphanoise Brut Butcher fait le bad buzz. L’enseigne appar­te­nant aux Boucheries Despi impose tou­jours à ses sala­riés de por­ter des tee-shirts affi­chant les phrases « il faut se la far­cir », « il est cho Rizo » ou « un res­to très cochon », sous une affiche « à poêle les dindes » met­tant en scène un cochon, tout en pro­po­sant à la carte le « menu cagole ». Une com­mu­ni­ca­tion, qui mal­heu­reu­se­ment, a l’air de bien fonctionner.

 

Pour les sala­riées du res­tau­rant « c’est insup­por­table ». Cette « com­mu­ni­ca­tion déca­lée », aurait plu à de nom­breux clients et col­la­bo­ra­teurs, sou­ligne Brut Butcher dans un com­mu­ni­qué publié mar­di der­nier. Mais face « à l’agitation actuelle », la direc­tion de l’enseigne ligé­rienne a dû « faire évo­luer la com­mu­ni­ca­tion ». Le ser­vice de com­mu­ni­ca­tion explique : « Nos nou­veaux polos seront por­tés par nos col­la­bo­ra­teurs à comp­ter du 15 mars ».

 

Dans la Loire, « Les sala­riés rap­portent que quand ils sortent dans la gale­rie mar­chande même sans le tee-shirt, ils ont droit à des réflexions obs­cènes et salaces de la part des clients », raconte Frédéric Leschiera, secré­taire de Sud com­merce pour la région Auvergne-Rhône-Alpes au micro de France Bleu Saint-Etienne Loire. « On ne peut pas impo­ser dans le cadre du tra­vail ce genre de blagues sexistes et lourdes à des sala­riés » explique Frédéric Leschiera.

 

A l’appel du Syndicat Sud Solidaire, les sala­riés des res­tau­rants sont appe­lés à mani­fes­ter same­di à 11h30 devant le res­tau­rant de Monthieu à Saint-Etienne. La chaîne de res­tau­rant dis­pose de 200 sala­riés dans toute la France. D’autres mani­fes­ta­tions pour­raient  avoir lieu dans les régions.

 

Les autres infos