Neige : les naufragés de la RN88

Lundi, 20h, près de 800 véhicules étaient immobilisés sur la route nationale. Un événement rare, du jamais vu pour certain. « J’ai dû abandonner ma voiture que j’ai retrouvée complètement enneigée. Lorsque je suis revenu sur la route, c’était un spectacle de fin du monde avec toutes ces voitures sous la neige sur cette route qui, d’habitude, est toujours en mouvement ». Éric est surpris de la situation. Surpris et en colère aussi, « j’ai quand même l’impression que le département n’a pas réussi à anticiper ».

Pourtant, ce soir-là, une chaîne de solidarité s’est mise en place rapidement. Chacun a donné de soi. Les élus étaient présents avec les pompiers et la police afin de loger tout le monde pour la nuit. Sophie explique : « J’ai dormi avec ma famille à l’espace Beauvoir. Bien sûr, ce n’est pas le confort de ma maison mais au moins on était au chaud ». Des riverains ont eu la gentillesse d’accueillir les personnes prises dans le piège de la neige. Pour Thomas « C’était pour moi une évidence de donner un coup de main. Ces gens-là, on ne va quand même pas les laisser sur la route toute la nuit dans le froid. Il y a aussi des enfants. La priorité, c’est de leur trouver un lieu sûr pour qu’ils puissent passer la nuit ».

Publicités

Sur la RN88, plus de 800 véhicules sont abandonnés pour une nuit par leurs propriétaires. Le temps que la route se dégage. Un millier de personnes a été relogé. Le lendemain matin, on ne voit même plus les véhicules qui sont bien là sous des montagnes de neige. Pour les plus jeunes c’est du jamais vu. Les voitures enneigées recouvrent la nationale sur 47 Km et les réseaux secondaires. Ce mardi, à partir de 15h, avec le soleil dans la Loire, les routes ont commencé à ré-ouvrir à la circulation.

A Saint-Etienne, le froid a eu raison de la STAS. Un tramway a déraillé au niveau de Centre Deux. Aucun blessé n’est à déplorer. Dans la Loire, 70 000 foyers ont été privés d’électricité lundi soir. Dans la nuit et mardi matin, les techniciens de ENEDIS ont travaillé partout pour remettre l’électricité aux abonnés.



Vous aimerez lire aussi