Neige : les nau­fra­gés de la RN88

Lundi, 20h, près de 800 véhi­cules étaient immo­bi­li­sés sur la route natio­nale. Un évé­ne­ment rare, du jamais vu pour cer­tain. « J’ai dû aban­don­ner ma voi­ture que j’ai retrou­vée com­plè­te­ment ennei­gée. Lorsque je suis reve­nu sur la route, c’était un spec­tacle de fin du monde avec toutes ces voi­tures sous la neige sur cette route qui, d’habitude, est tou­jours en mou­ve­ment ». Éric est sur­pris de la situa­tion. Surpris et en colère aus­si, « j’ai quand même l’impression que le dépar­te­ment n’a pas réus­si à anti­ci­per ».

Pourtant, ce soir-là, une chaîne de soli­da­ri­té s’est mise en place rapi­de­ment. Chacun a don­né de soi. Les élus étaient pré­sents avec les pom­piers et la police afin de loger tout le monde pour la nuit. Sophie explique : « J’ai dor­mi avec ma famille à l’espace Beauvoir. Bien sûr, ce n’est pas le confort de ma mai­son mais au moins on était au chaud ». Des rive­rains ont eu la gen­tillesse d’accueillir les per­sonnes prises dans le piège de la neige. Pour Thomas « C’était pour moi une évi­dence de don­ner un coup de main. Ces gens-là, on ne va quand même pas les lais­ser sur la route toute la nuit dans le froid. Il y a aus­si des enfants. La prio­ri­té, c’est de leur trou­ver un lieu sûr pour qu’ils puissent pas­ser la nuit ».

Sur la RN88, plus de 800 véhi­cules sont aban­don­nés pour une nuit par leurs pro­prié­taires. Le temps que la route se dégage. Un mil­lier de per­sonnes a été relo­gé. Le len­de­main matin, on ne voit même plus les véhi­cules qui sont bien là sous des mon­tagnes de neige. Pour les plus jeunes c’est du jamais vu. Les voi­tures ennei­gées recouvrent la natio­nale sur 47 Km et les réseaux secon­daires. Ce mar­di, à par­tir de 15h, avec le soleil dans la Loire, les routes ont com­men­cé à ré-ouvrir à la circulation.

A Saint-Etienne, le froid a eu rai­son de la STAS. Un tram­way a déraillé au niveau de Centre Deux. Aucun bles­sé n’est à déplo­rer. Dans la Loire, 70 000 foyers ont été pri­vés d’électricité lun­di soir. Dans la nuit et mar­di matin, les tech­ni­ciens de ENEDIS ont tra­vaillé par­tout pour remettre l’électricité aux abonnés.



Les autres infos