Nicolas Sarkozy condam­né à trois ans de pri­son : les Républicains ligé­riens sidérés

L’ancien pré­sident de la République a été condam­né lun­di 1er mars à trois ans de pri­son, dont un ferme par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Paris dans l’affaire dite des « écoutes ». Sidérés par ce juge­ment, les élus ligé­riens n’ont pas tar­dé à réagir

Sur le plan natio­nal, le coup de ton­nerre a sur­pris toute la droite. Le juge­ment pro­non­cé à l’encontre de l’ancien chef de l’État a lais­sé un par­ti en proie à la stu­peur et à la sidé­ra­tion. Nombreuses ont été en effet les per­son­na­li­tés des Républicains à expri­mer leur sou­tien à l’égard de l’ancien pré­sident. Le chef des Républicains, Christian Jacob, a adres­sé un « sou­tien indé­fec­tible » à son ami Nicolas Sarkozy et a dénon­cé la « sévé­ri­té » d’une peine « dis­pro­por­tion­née ». Le dépu­té des Alpes Maritimes Éric Ciotti a quant à lui rap­pe­lé son « ami­tié » et sa « fidé­li­té » à l’ancien pré­sident de la République avant d’ajouter qu’il ne s’agit que d’une « étape » dans un par­cours judi­ciaire « loin d’être terminé ».

Dans notre dépar­te­ment, cette condam­na­tion a éga­le­ment lais­sé per­plexe les élus Républicains au pre­mier rang des­quels Dino Cinieri, dépu­té de la 4e cir­cons­crip­tion, et ami de longue date de l’ancien pré­sident. Évoquant un « juge­ment dis­pro­por­tion­né », il a rap­pe­lé toute son « ami­tié » et sa fidé­li­té à Nicolas Sarkozy, ajou­tant qu’il béné­fi­cie comme tout fran­çais, de la pré­somp­tion d’innocence ; constat par­ta­gé par le maire LR de Saint-Étienne Gaël Perdriau. Quant au maire de Feurs et pré­sident des LR42, Jean-Pierre Taite, il a lui rap­pe­lé sur Twitter son « admi­ra­tion » pour la « réfé­rence » poli­tique qu’est Nicolas Sarkozy.

A la tête de la Région, Laurent Wauquiez, ancien patron des Républicains n’a lui, pas réagi à la condam­na­tion de l’ex-chef de l’État.

Quant à l’ancien pré­sident lui-même, il s’est défen­du d’une « injus­tice pro­fonde et cho­quante » dans une inter­view don­née au Figaro mar­di 2 mars. Il a d’ailleurs déci­dé de faire appel de cette déci­sion et pré­vient qu’il n’hésitera pas à por­ter l’affaire devant la Cour euro­péenne des droits de l’Homme (CEDH) pour réta­blir la véri­té des faits.

Affaire à suivre donc, Nicolas Sarkozy sera ce mer­cre­di soir l’invité du 20h de TF1.

Julien C.

 

Photo : Nicolas Sarkozy lors d’un mee­ting à Saint-Étienne, jeu­di 13 novembre 2014 (cap­ture d’écran) Source : chaîne YouTube de Nicolas Sarkozy.

 

Les autres infos