Nouveau Théâtre de Beaulieu : la Ville de Saint-Etienne écrit aux financeurs

A la suite de l’assemblée générale de l’Association MJC Nouveau Théâtre de Beaulieu qui s’est tenue ce mardi 26 juin 2018, Fabienne Perrin, adjointe au maire de Saint-Etienne chargée de la vie associative a adressé aujourd’hui, mercredi 27 juin, un courrier aux deux autres financeurs de cette structure que sont l’Etat et le département de la Loire.
En effet, l’assemblée générale qui a eu lieu devant une vingtaine d’adhérents, n’a pas permis de  répondre aux interrogations et aux inquiétudes importantes concernant la situation de cette MJC.
La première concerne la gouvernance avec des démissions successives des présidents. “Cette instabilité récurrente de gouvernance, depuis plusieurs mois, est préoccupante” explique Fabienne Perrin qui poursuit :
De plus, certains des présidents démissionnaires m’ont fait part de leur sidération sur les modes de fonctionnement interne (…). Le conseil d’administration qui a été partiellement renouvelé hier, lors de l’assemblée générale, doit absolument élire son nouveau président dans les jours à venir. J’ai souligné l’urgence de cette élection”.
La seconde concerne la fragilité financière de l’association : “il est incontestable que depuis plusieurs années, la MJC Nouveau théâtre de Beaulieu connaît des problèmes financiers importants (…) La ville de Saint-Etienne, principal financeur a tenu ses engagements et a soutenu de manière exceptionnelle à maintes reprises les finances de cette association.
Alors que la scission des deux activités, d’un côté la MJC Nouveau théâtre de Beaulieu et de l’autre l’association Beaulieu spectacle vivant portant notamment le festival des arts burlesques, souhaitée par la ville en 2015, devait permettre une meilleure lisibilité et une transparence entre les deux comptabilités, à la lumière de la présentation du rapport financier 2017, cette séparation n’est toujours pas effective, ce qui conduit à constater des flux financiers importants entre ces deux associations. Par ailleurs, aucune convention-cadre, entre ces deux associations n’a été portée à ma connaissance”.
Et Fabienne Perrin de conclure : “pour ces raisons et pour préserver le projet en direction de la jeunesse que nous portons collectivement sur les quartiers Sud-Est, je vous invite, le 12 juillet prochain à un temps d’échanges entre financeurs (…)”.



Vous aimerez lire aussi