Nouveau Théâtre de Beaulieu : la Ville de Saint-Etienne écrit aux financeurs

A la suite de l’as­sem­blée géné­rale de l’Association MJC Nouveau Théâtre de Beaulieu qui s’est tenue ce mar­di 26 juin 2018, Fabienne Perrin, adjointe au maire de Saint-Etienne char­gée de la vie asso­cia­tive a adres­sé aujourd’­hui, mer­cre­di 27 juin, un cour­rier aux deux autres finan­ceurs de cette struc­ture que sont l’Etat et le dépar­te­ment de la Loire.
En effet, l’as­sem­blée géné­rale qui a eu lieu devant une ving­taine d’adhé­rents, n’a pas per­mis de  répondre aux inter­ro­ga­tions et aux inquié­tudes impor­tantes concer­nant la situa­tion de cette MJC.
La pre­mière concerne la gou­ver­nance avec des démis­sions suc­ces­sives des pré­si­dents. “Cette insta­bi­li­té récur­rente de gou­ver­nance, depuis plu­sieurs mois, est pré­oc­cu­pante” explique Fabienne Perrin qui poursuit :
De plus, cer­tains des pré­si­dents démis­sion­naires m’ont fait part de leur sidé­ra­tion sur les modes de fonc­tion­ne­ment interne (…). Le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion qui a été par­tiel­le­ment renou­ve­lé hier, lors de l’as­sem­blée géné­rale, doit abso­lu­ment élire son nou­veau pré­sident dans les jours à venir. J’ai sou­li­gné l’ur­gence de cette élection”. 
La seconde concerne la fra­gi­li­té finan­cière de l’as­so­cia­tion : “il est incon­tes­table que depuis plu­sieurs années, la MJC Nouveau théâtre de Beaulieu connaît des pro­blèmes finan­ciers impor­tants (…) La ville de Saint-Etienne, prin­ci­pal finan­ceur a tenu ses enga­ge­ments et a sou­te­nu de manière excep­tion­nelle à maintes reprises les finances de cette association.
Alors que la scis­sion des deux acti­vi­tés, d’un côté la MJC Nouveau théâtre de Beaulieu et de l’autre l’as­so­cia­tion Beaulieu spec­tacle vivant por­tant notam­ment le fes­ti­val des arts bur­lesques, sou­hai­tée par la ville en 2015, devait per­mettre une meilleure lisi­bi­li­té et une trans­pa­rence entre les deux comp­ta­bi­li­tés, à la lumière de la pré­sen­ta­tion du rap­port finan­cier 2017, cette sépa­ra­tion n’est tou­jours pas effec­tive, ce qui conduit à consta­ter des flux finan­ciers impor­tants entre ces deux asso­cia­tions. Par ailleurs, aucune conven­tion-cadre, entre ces deux asso­cia­tions n’a été por­tée à ma connais­sance”.
Et Fabienne Perrin de conclure : “pour ces rai­sons et pour pré­ser­ver le pro­jet en direc­tion de la jeu­nesse que nous por­tons col­lec­ti­ve­ment sur les quar­tiers Sud-Est, je vous invite, le 12 juillet pro­chain à un temps d’é­changes entre financeurs (…)”.



Les autres infos