PHOTOS. 11-Novembre : la Loire rend hommage aux soldats morts pour la France

Ce mercredi 11 novembre, date de l’Armistice de la première guerre mondiale, des cérémonies ont eu lieu pour rendre hommage aux morts pour la France. Notamment à Saint-Etienne, Roanne, Saint-Chamond et Rive-de-Gier.

A Saint-Etienne

« N’oublions jamais ! » a dit la Ville de Saint-Etienne en rendant hommage aux 6.000 soldats Stéphanois morts pour la France.

La Préfète de la Loire, Catherine Seguin était sur place.

A Roanne

Roanne a également rendu hommage à « ceux qui sont tombés au combat » lors d’une cérémonie au Monument du Mort du Grand Cimetière de Roanne.

 

« 103 ans après, pour ne pas oublier tous ceux qui sont tombés aux combats, pour se souvenir de leur sacrifice et perpétuer le devoir de mémoire, c’est avec fierté et émotion que nous portons sur notre cœur le bleuet de France » a expliqué Yves Nicolin, le Maire de Roanne.

 

Pour lui, c’est un rendez-vous de mémoire, avec l’Histoire et qui permet à chaque génération, et notamment aux plus jeunes de se souvenir. « Pour que chacun n’oublie jamais que la guerre, ses destructions et ses morts ne sont pas de vieux souvenirs enfouis pour toujours ».

Une lecture émouvante a été faite de la part du Conseil municipal des Jeunes de Roanne.

A Saint-Chamond

Le service des Archives de la Ville a rappelé que Saint-Chamond a joué un rôle important dans la Guerre Mondiale 14-18 et qu’elle a perdu plus de 900 soldats. La ville a, en effet, été l’un des principaux arsenaux militaires Français grâce notamment à la Compagnie des Forges et Aciéries de la Marine et d’Homécourt et aux usines Chavanne-Brun. Elle a aussi accueilli deux hôpitaux militaires pour le soin et la convalescence des blessés. 

En 1918, la commune adopte celle de Beaurevoir (dans l’Aisne), dévastée par la guerre. Elle lui apporte soutien logistique et financier.

A Rive-de-Gier

Elus, associations d’anciens combattants, corps constitués et bien sûr la population ont commémoré ce matin l’Armistice du 11 novembre 1918, devant le monument aux morts de Rive-de-Gier, accompagnés par la fanfare du conservatoire.

« Un moment solennel de recueillement et de mémoire, et l’occasion de rappeler que le refus des nationalismes qui conduisent aux drames est encore et toujours d’actualité », a rappelé la municipalité.

Photos : les municipalités & la Préfecture de la Loire

Les autres infos
Les autres infos