Plus d’enseignants dans la Loire pour la rentrée

Dès sep­tembre 2018, 15 postes vont être créés.

C’était une des pro­messes de la cam­pagne pré­si­den­tielle d’Emmanuel Macron, pro­po­ser plus de pro­fes­seurs pour les classes de CP et CE1 en REP (Réseau d’Education Prio­ri­taire). 15 postes sup­plé­men­taires vont être créés à Saint-Etienne, Saint-Cha­mond et à la Rica­ma­rie.

Mais le syn­di­cat des ensei­gnants SNUIPP-FSU 42 ne se satis­fait pas « Il fau­drait 50 postes sup­plé­men­taires pour assu­rer le dédou­ble­ment pro­mis par la cam­pagne Macron » nous explique un repré­sen­tant du syn­di­cat. Le SNUIPP-FSU 42 demande aux dépu­tés de La Répu­blique En Marche de venir voir com­ment ça se passe dans les écoles de Roche­taillé, La Rivière, Saint-Ger­main-Laval et Saint-Etienne.

95 écoles seraient mena­cées par des sup­pres­sions de classes, selon le syn­di­cat. « On a aus­si des élèves en dif­fi­cul­té hors REP, et là aus­si il faut créer des postes sup­plé­men­taires pour désen­gor­ger des classes de plus de 28 élèves ».

Une réunion de tra­vail va être orga­ni­sée le 23 jan­vier pour en dis­cu­ter.

 



Les autres infos