Recensement : 640 Stéphanois supplémentaires

640 Stéphanoises et Stéphanois sup­plé­men­taires, “oui il fait bon vivre, étu­dier, et tra­vailler à Saint-Etienne, ville créa­tive et inno­vante”, affirme Gaël Perdriau. Nous sommes 174 520, 13ème ville de France.

L’Insee (Institut natio­nal de la sta­tis­tique et des études éco­no­miques) vient de com­mu­ni­quer les nou­veaux chiffres rela­tifs à la popu­la­tion légale sur Saint-Etienne tels qu’ils res­sortent des enquêtes annuelles de recen­se­ment, et cette année encore ils sont positifs !

174 520 Stéphanoises et Stéphanois 

Ils montrent une nou­velle pro­gres­sion du nombre de Stéphanoises et de Stéphanois. Pour le Maire de Saint-Etienne : “C’est une réelle satis­fac­tion par rap­port à l’en­ga­ge­ment et au tra­vail qui a été accom­pli, avec déter­mi­na­tion, patiem­ment, au quo­ti­dien, sans relâche, dura­ble­ment”.

Saint-Etienne compte aujourd’­hui au total 174 520 habi­tants. Pour Gaël Perdriau “Nous sommes la 13ème ville de France ! (+ 640 Stéphanoises et Stéphanois, quand Saint-Etienne, pen­dant 30 ans, per­dait encore il y a quelques années, 1000 habi­tants par an)”. 

L’élu annonce : “Ces nou­velles don­nées confirment de manière pérenne la ten­dance posi­tive que nous connais­sons ces der­nières années avec une crois­sance de plus de 2 600 habi­tants en 5 ans. Il y a éga­le­ment de plus en plus d’é­lèves dans les écoles de la ville, sans oublier le nombre d’é­tu­diants qui a pro­gres­sé de quelque 12 % en 2 ans pour atteindre 26 400″. 

“Cela démontre une attrac­ti­vi­té recou­vrée de notre ville”

Oui c’est une excel­lente nou­velle après celles encore toutes récentes de l’ob­ten­tion de labels, recon­nais­sants notre enga­ge­ment et notre exem­pla­ri­té, avec le réseau Unesco des villes inclu­sives et durables, la médaille d’or pour la boucle verte dans le cadre du pro­gramme pour l’en­vi­ron­ne­ment des Nations Unies ou encore la 3ème fleur récom­pen­sant notre action en matière de déve­lop­pe­ment durable et de nature en ville”.

La ville peut se réjouir : “Cela démontre une attrac­ti­vi­té recou­vrée de notre ville. J’en veux pour preuve, par exemple, le taux de chô­mage à Saint-Etienne qui est infé­rieur à celui de la moyenne en France. Oui il fait bon vivre, étu­dier, tra­vailler, à Saint-Etienne, ville créa­tive et inno­vante, et visi­ble­ment nous sommes de plus en plus nom­breux à l’a­voir com­pris”. 

Pour le Maire; “C’est de bon augure pour l’a­ve­nir et le déve­lop­pe­ment de notre ville. De bon augure pour les 174 520 Stéphanoises et Stéphanois actuels, mais éga­le­ment de bon augure, si nous en avons la volon­té et la déter­mi­na­tion, pour les futurs habi­tants de Saint-Etienne »”.

Les autres infos