Régis Juanico explique au Progrès pourquoi il fait transiter 40 000 euros chaque année par le PCF

Avant première film Ma

Régis Juanico est député de la Loire sous l’étiquette du Parti Socialiste. Il y a été élu en 2017. Mais en juin dernier, il quitte le groupe du PS pour rejoindre le parti Génération.s, fondé par Benoît Hamon, dont il est proche. Génération.s n’existait pas lors des dernières législatives, il ne peut donc pas recevoir le financement public que chaque parti politique reçoit.

Ce financement public de 40 000 €, il le fait donc transiter par le parti communiste. Un accord a été trouvé avec le PC : « nous avons un accord technique et financier avec le PCF » explique-t-il au journal régional Le Progrès. Régis Juanico est apparenté au groupe PS à l’assemblée nationale, il lui verse même chaque mois 200€. La question se pose donc. Pourquoi passer par le PCF alors qu’il pourrait passer par le Parti Socialiste ? 

« Personne ne comprendrait que ce genre d’accord puisse se faire avec le PS alors que je ne suis plus adhérent » explique l’homme politique au Progrès. « Avec Génération.s nous discutons bien avec le PCF. Nous affichons une certaine proximité sur certains sujets. Mais je ne suis pas pour autant communiste » rappelle-t-il au Progrès. « Génération.s est au cœur de gravité de la gauche » rajoute-t-il.