Rencontre avec la rappeuse Tracy De Sa à l’occasion du Festival Paroles et Musiques

Tra­cy De Sa, la rappeuse qu’on nomme aujourd’hui « Lyon­naise » est en fait née à Goa en Inde, qu’elle a quit­té avec sa famille dans un pre­mier temps pour Lis­bonne, puis pour Mala­ga où elle a gran­di. Elle était l’une des plus jeunes rappeuses de l’édi­tion du Fes­ti­val Paroles et Musiques 2018.

En 2011, alors âgée de 18 ans, elle arrive à Mont­pel­li­er avec la danse hip hop comme bagage.

Tra­cy com­mence à écrire, forte de ses influ­ences musi­cales divers­es (hip hop, fla­men­co, dance­hall, musique latine) et avec le sou­tien musi­cal de XKAEM, artiste soul qui l’accompagne et la pousse à se pro­duire à la fac et dans des restau­rants en acous­tique.

En 2014, elle sort la mix­tape « Alpha Female », son pre­mier pro­jet, en col­lab­o­ra­tion avec le beat­mak­er Gatë juste avant de démé­nag­er à Lyon et de s’engager dans le mas­ter EGALES (Etudes de Genre et Actions Liées à l’Egalité dans la Société).

L’artiste se définit comme 100% fémin­iste car elle con­sid­ère qu’il existe encore beau­coup trop d’obstacles qui empêchent les femmes de vivre libre­ment. Dans l’industrie musi­cale, elle s’est retrou­vée noyée dans les deman­des de pro­duc­teurs mas­culins. Parce qu’une femme qui rappe vite et bien ce n’est jamais assez, il faut absol­u­ment rajouter du chant, une image plus fémi­nine et sexy. Mal­gré ces deman­des, Tra­cy réus­sit à faire sa place dans les musiques actuelles.

 

Retrou­vez son titre “Bring Back Hi op” :

 

Par con­séquent, chaque année pour le 8 mars, journée inter­na­tionale de lutte pour les droits des femmes, elle décide de sor­tir un son sym­bol­isant la prise de parole des femmes et leur éman­ci­pa­tion à tra­vers la musique.

Tra­cy De Sa sera au Fem­cees Fest qui se déroulera au Clapi­er le 3 Novem­bre 2018 à Saint-Eti­enne

Son but désor­mais est d’arriver à retran­scrire une nou­velle vision de la musique, créer un style orig­i­nal avec des sonorités sur­prenantes : des change­ments de rythme, des accéléra­tions, des mélanges de styles, tout est pos­si­ble !

Présente au Fes­ti­val Umo­ja à Mar­seille en novem­bre 2017, elle a mis le feu au Guêpi­er, impres­sion­nant le pub­lic avec sa tech­nique, son flow et son charisme !

Et devant elle, s’ouvrent encore de nom­breuses portes et d’autres évène­ments fémin­istes, comme le fes­ti­val Inter­sec­tions à Paris  le Fem­cees Fest en automne 2018. Mais aus­si des trem­plins de portée nationale comme Les Inouïs du Print­emps de Bourges ou le Buzz­boost­er, pour lesquels elle a été présélec­tion­née dans la région de Rhône-Alpes. Elle a mis le feu ce week-end au Fes­ti­val Paroles et Musiques 2018 à Saint-Eti­enne.



Les autres infos