Retour sur le concert de No One Is Innocent au Clapier

Ven­dre­di soir, c’était direc­tion Le clapi­er de Saint Eti­enne pour une soirée pleine d’énergie, pour du bon cas­sage de cou.

Le Clapi­er com­plet pour l’occasion – super salle avec une équipe au top, une déco, une âme et surtout une superbe pro­gram­ma­tion (allez check­er sur leur page face­book) – le pub­lic super éclec­tique et de dif­férentes générations…la con­tes­ta­tion a de beaux jours devant elle !!!

L’arrivée se fait tout en douceur avec le groupe d’ouverture NijuKo, pre­mière scène pour eux après une démo de deux titres (dis­po sur leur page face­book). Le pub­lic répond présent et les accom­pa­gne sur un set de 35 min­utes.

Après un change­ment de plateau tout en chaleur et en longueur, mais qui a per­mis à pas mal du pub­lic d’aller se désaltér­er et de pren­dre l’air sur le quai du Clapi­er (zone fumeur et tables super agréables), les no one savent se faire désir­er, la musique d’intro nous annonce enfin l’arrivée du groupe.

Petit aparté his­torique : no one offi­cie depuis 94, avec des albums qui ont mar­qué toute la généra­tion contestataire….et avec des dates sub­limes comme la pre­mière par­tie de ACDC au Stade de France.

Les no one ne font pas dans le détail et attaque­nt fort leur set, les teeshirts tombent, Kemar le chanteur est plein d’énergie, saute et emmène le pub­lic avec de nom­breux titres de leur dernier album Pro­pa­gan­da comme Silen­cio qui fait bouger toute la salle. Ça chauffe, ça pogote, ça sent la transpiration…mais le tout avec de grands sourires et une belle com­mu­nion du pub­lic et du groupe. Une si grande com­mu­nion d’ailleurs que ça slamme jusqu’à ce que Kemar se ramasse un stéphanois et son micro dans les dents….le prochain à mon­ter, lui, se prend un coup de pied au cul…moins cool !!!

Avec le titre Noman­klatu­ra de Utopia, c’est aus­si toute la salle qui s’échauffe. Le choix de leur set list est effi­cace et met tout le pub­lic d’accord. Au milieu du pit, c’est le feu. En bref, un set car­ré avec un rap­pel qui nous met tous d’accord avec une reprise des Rage Against the machine….

La fin et le départ….avec des teeshirts mouil­lés, il y en a même qui ont réus­si l’exploit d’essorer leur teesh sur place !!!, des sourires et des bat­ter­ies rechargées pour tous…. A nous la douche et rdv au prochain con­cert….

Pho­tos d’il­lus­tra­tions



Les autres infos