Robert Beric a été déterminant dans la victoire de l’ASSE face à Strasbourg



Buteur puis passeur mercredi soir, l’attaquant slovène a permis à Saint-Étienne de casser sa spirale négative et d’occuper seul la quatrième place.

Wahbi Khazri n’est pas du genre à se laisser déconcentrer. Mais quand même. Par deux fois, il a posé le ballon sur le point de penalty, mercredi soir. Et par deux fois, le VAR a annulé la décision de Jérôme Brisard, l’arbitre principal (9e et 83e). « C’est comme si j’ai une belle occasion et qu’elle s’envole », confiait-il au coup de sifflet final.

Pas grave. Titularisé pour la quatrième fois de la saison, Robert Beric s’est occupé de tout. D’ouvrir le score de la tête sur sa première occasion (4e), d’offrir le second but à Perrin (27e), de rater la balle du K.O. à bout portant (31e) et même d’obtenir le second penalty.

Grâce à une première demi-heure particulièrement convaincante et deux buts de Beric (4e) et Perrin (27e), Saint-Etienne, dans un stade Geoffroy-Guichard partiellement à huis clos, a pris le meilleur sur Strasbourg (2-1) mercredi en match en retard de la 23e journée. Les Verts, qui restaient sur deux défaites et un nul, remontent ainsi à la 4e place du classement.