Saint-Etienne : fête nocturne à la nuit européenne des musées

Décou­vrez en noc­turne la richesse du ter­ri­toire ligérien. Prof­itez de la gra­tu­ité de cette nuit. Après avoir attiré des mil­liers de vis­i­teurs en 2018, « La Nuit européenne des musées » revient en 2019 à Saint-Eti­enne pour une quinz­ième édi­tion. La nuit européenne des musées va se dérouler le same­di 18 mai 2019.



Ce same­di 18 mai tout est gra­tu­it

Au musée d’Art et d’In­dus­trie 

Le musée d’Art et d’In­dus­trie vous pro­pose une pro­gram­ma­tion var­iée autour de l’exposition Ven­dre de tout, être partout. Casi­no ! Des vis­ites théâ­tral­isées seront pro­posées à 19h, 21h et 23h. Chaque vis­ite dure 45mn.

La vis­ite de l’expo Casi­no

Un médi­a­teur cul­turel vous fait décou­vrir les grands axes du par­cours de l’ex­po­si­tion.
L’ex­po­si­tion Ven­dre de tout, être partout. Casi­no abor­de le proces­sus par lequel Casi­no, d’abord épicerie famil­iale, s’est adap­té aux muta­tions du com­merce pour devenir un groupe inter­na­tion­al. Elle met l’ac­cent sur l’or­gan­i­sa­tion très cen­tral­isée de l’en­tre­prise. Vis­ite à 18h (30mn).

Décou­vrez l’expo des Ames, cycles et rubans

Un médi­a­teur cul­turel vous emmène à la décou­verte des col­lec­tions.A 19h et 21h (1h30). Lais­sez libre cours à votre imag­i­na­tion en par­tic­i­pant à la créa­tion d’une fresque sur le thème de la société de con­som­ma­tion. À par­tir de 18h.

Prof­itez d’un ciné con­cert pour en pren­dre plein les yeux et les oreilles.

Assis­tez au ciné-con­cert réal­isé par le com­pos­i­teur Luiza Maria (alias Los­less) qui revis­ite les films d’archives Casi­no avec une créa­tion musi­cale orig­i­nale. Un ciné-mix élec­tron­ique en trois temps à décou­vrir à la nuit tombée. Ce ciné-con­cert vous est pro­posé par le musée d’Art et d’In­dus­trie, les Archives Munic­i­pales et la Ciné­math­èque de Saint-Éti­enne. À 21h30, 22h et 22h30 (30mn).

Plus d’infos : 04 77 49 73 00

Au Puits Cou­ri­ot /Parc-Musée de la Mine 

Des con­certs aux musées : Sam­po, la boîte à musique numérique : con­cert-démon­stra­tion par le musi­cien Nico­las Vin­cent et l’as­so­ci­a­tion Mus­in­fo.Sam­po est un instru­ment inno­vant fab­riqué à Saint-Éti­enne, dont le but est d’élargir la palette sonore des instru­ments acous­tiques. Indépen­dant de toute esthé­tique musi­cale, Sam­po s’adapte aus­si bien à l’im­pro­vi­sa­tion, au jazz, aux musiques actuelles qu’à la musique con­tem­po­raine. Cet objet design qui com­bine arti­sanat et nou­velles tech­nolo­gies a été conçu pour libér­er la créa­tiv­ité musi­cale. Pour la Nuit Européenne des musées, Nico­las Vin­cent, gui­tariste de for­ma­tion jazz, jouera de divers instru­ments de tra­di­tions pop­u­laires, trans­for­més avec Sam­po. À 18h30, 20h, 21h30 et 23h (45 min).

Lights Con­tacts, œuvre inter­ac­tive sonore et lumineuse par le duo d’artistes Sceno­cosme.

Cette instal­la­tion inter­ac­tive, sen­si­ble, tac­tile, sonore et lumineuse met en scène les corps des spec­ta­teurs et les trans­forme en instru­ments sonores humains.
Une pre­mière per­son­ne pose sa main sur la bille. Tant qu’elle main­tient ce con­tact avec celle-ci, son corps est sen­si­ble­ment réac­t­if aux con­tacts d’autres corps vivants. Mais si elle reste seule, il n’y a aucune réac­tion. Elle doit inviter une deux­ième per­son­ne à venir la touch­er, et le con­tact doit se faire de peau à peau. En fonc­tion de la prox­im­ité des con­tacts et des spec­ta­teurs, chaque touch­er cor­porel provoque des vari­a­tions lumineuses et sonores. A par­tir de 18h.

Fos­sile, graviter l’ar­chi­tec­ture : expo­si­tion choré­graphique par la com­pag­nie A.R.N

Fos­sile est une expo­si­tion choré­graphique pour graviter la mine, une série de micro-choré­gra­phies qui offre un par­cours ouvert et con­tem­platif du musée de la mine. Des présences cycliques qui trans­met­tent l’at­mo­sphère du puits Cou­ri­ot, ses qual­ités physiques et abstraites, accom­pa­g­nées par la mélopée d’une gui­tare élec­trique qui agit comme une ritour­nelle. Danser les strates de la mine, ses sen­sa­tions grav­i­taires, ses gouf­fres, ses enfouisse­ments et ses exca­va­tions. Expos­er les vol­umes et les creux de cette archi­tec­ture dédiée à la ciné­tique des matières. Fos­sile com­pose une série de paysages choré­graphiques qui traduisent en état per­cep­tif la phy­s­ionomie de la mine.

Décou­vrez Cou­ri­ot d’un autre œil.

Les médi­a­teurs cul­turels vous invi­tent à décou­vrir des domaines et espaces inex­plorés : 

Extraire : 3 façons de faire !
Des affleure­ments au puits, en pas­sant par la fendue, décou­vrez les tech­niques qui ont per­mis d’ex­traire le char­bon dans le bassin houiller de la Loire pen­dant six siè­cles. À 18h30, 20h30 et 22h30 (45 mn).

Archéolo­gie indus­trielle
Le Puits Cou­ri­ot vous pro­pose de décou­vrir ses espaces pat­ri­mo­ni­aux et son parc en vous met­tant dans la peau d’un archéo­logue indus­triel. Accom­pa­g­nés d’un médi­a­teur cul­turel, partez à la recherche des traces lais­sées par les hommes, femmes et machines qui ont fait vivre ces lieux et devinez leur util­ité. À 18h, 20h, 22h (1h).

Les vis­ites libres de Cou­ri­ot.

Dans des espaces con­tem­po­rains où le design s’af­fiche en har­monie avec le pat­ri­moine, les salles d’ex­po­si­tion pro­posent un par­cours sen­si­ble, qui mêle col­lec­tions et dis­posi­tifs scéno­graphiques, afin de s’im­merg­er dans l’u­nivers de la mine. À par­tir de 18h.

Par­courez libre­ment le grand lavabo, la lamp­is­terie, la salle de la machine et des éner­gies, le bâti­ment d’en­tre­tien des loco­mo­tives, la recette avec son chevale­ment, avec son éclairage noc­turne.
À par­tir de 18h.

L’ex­po­si­tion tem­po­raire Mine en séries
Expo­si­tion présen­tée au musée jusqu’au 26 mai 2019
Cette expo­si­tion pro­pose de faire décou­vrir la mine autrement à par­tir de cinq espaces, cinq types d’ob­jets, cinq séries. Fos­siles, chevale­ments, coro­ns, lam­pes et por­traits de mineurs sont mis en valeur dans une scéno­gra­phie mod­erne. Au-delà d’un regroupe­ment d’ob­jets formelle­ment iden­tiques, la série répond à des méth­odes d’analyse sci­en­tifique : col­lecter, com­par­er, ordon­ner, class­er afin de met­tre en évi­dence les simil­i­tudes et point­er les dif­férences.
Sci­en­tifique, sen­si­ble, ludique : cette expo­si­tion par­le à tous les publics. À par­tir de 18h 

Pour boire et manger à Cou­ri­ot :

Le Lis­bon Foodtruck, instal­lé dans la grande cour, vous per­me­t­tra de pro­longer la soirée en vous pro­posant restau­ra­tion et bois­sons.

Au Musée d’art mod­erne et con­tem­po­rain de Saint- Éti­enne Métro­pole 

le Musée d’art mod­erne et con­tem­po­rain pro­pose une pro­gram­ma­tion d’expositions tem­po­raires accueil­lant chaque année les plus grands noms de la créa­tion con­tem­po­raine (Orlan, Jaume Plen­sa, Jean-Michel Oth­oniel, Tony Cragg, Jan­nis Kounel­lis, Jacques Vil­leglé…), ain­si que la jeune créa­tion actuelle. Vis­ite libre de 18h à minu­it.

Un con­cert endi­a­blé :

Le MAMC+ vous donne ren­dez-vous pour une nuit de con­certs aux accents brésiliens !
À 20h, Evil Jesus ouvre le bal et vous plonge dans un mix entre rythm’n blues, rock anglais et pop psy­chédélique : un voy­age dans les années 1960 et 1970 au son de ses 45 tours préférés. Le groupe MOXOBE enchaîne ensuite avec un con­cert live ; c’est par­ti pour une soirée riche en chaleur brésili­enne, de la sam­ba au funk, avec cinq musi­ciens bouil­lants… Ambiance fes­tive voire explo­sive garantie ! Con­cert à 18h, 20h et 22h.

Plus d’infos : 04 77 79 52 41



Les autres infos