Saint-Etienne: grève des livreurs à vélos

Conditions de travail intolérables pour certains, manque à gagner pour d’autres, les livreurs sont en colère. Ils le disent. Dimanche soir, les habitants ont pu voir un rassemblement devant plusieurs restaurants, près de 150 livreurs devant de grandes enseignes comme Burger King, McDonald’s, Quick, O’Tacos et KFC.

Montrer un mécontentement un dimanche soir quand les habitants sont chez eux, ce n’est pas le bon moment, mais un des livreurs rétorque. « Le dimanche soir c’est important, c’est un moment où les gens commandent en masse pour éviter de faire à manger, ils ont déjà des tas de trucs à préparer pour redémarrer la semaine ».

Les livreurs expliquent que leurs rémunérations ont baissé de 30%. Ces indépendants versent 22% à l’Urssaf. « Il ne nous reste pas beaucoup ». Ils n’ont pas le droit au chômage ni aux aides. « Pas d’aides au logement pour nous.

Les auto entrepreneurs comme nous n’ont pas le droit à la retraite ».

Sur les applications des entreprises de livraison, on pouvait lire « commande momentanément indisponible ». Pour le moment Uber Eats et Deliveroo n’ont pas donné de réponse à cette grève.

Les autres infos