Saint-Etienne : la pagaille dans les supermarchés

Plus possible de faire des courses ou du shopping dans la Loire après 18h. Selon le Huff Post à propos du couvre-feu. Si la mesure, moins lourde qu’un confinement, a eu les faveurs de l’exécutif, tout le monde est loin d’être convaincu de son efficacité, et certains craignent notamment l’un de ses effets pervers: l’agglutination des Français dans les grandes surfaces le week-end. D’ailleurs, le Premier ministre a alerté sur la nécessité de respecter les jauges dans les commerces, pour éviter d’en faire des foyers de contamination.

“Les afflux de personnes sont plus difficilement maîtrisables, que ce soit pour les commerçants ou dans les transports en commun”, soulignait le 11 janvier Me Xavier Bigas, qui représente les municipalités de Cannes, Antibes, Grasse, Villeneuve-Louvet et l’Union des métiers des industries de l’hôtellerie. ”Ça va entraîner des regroupements dans les grandes surfaces, plus importants”, s’inquiète de son côté le maire de Dijon, François Rebsamen.

L’intérêt, pour Stanislas Guérini patron des LR c’est « éviter l’effet apéro ».

Voici les 71 départements métropolitains qui passent, à leur tour, sous couvre-feu à 18 heures : Ain, Aisne, Ardèche, Ariège, Aube, Aude, Aveyron, Calvados, Cantal, Charente, Charente-Maritime, Corrèze, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Côtes d’Armor, Creuse, Dordogne, Eure, Eure-et-Loir, Finistère, Gard, Haute-Garonne, Gers, Gironde, Hérault, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Isère, Landes, Loir-et-Cher, Loire, Haute-Loire, Loire-Atlantique, Loiret, Lot, Lot-et-Garonne, Lozère, Maine-et-Loire, Manche, Mayenne, Morbihan, Nord, Oise, Orne, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Orientales, Rhône, Sarthe, Savoie, Haute-Savoie, Paris, Seine-Maritime, Seine-et-Marne, Yvelines, Deux-Sèvres, Somme, Tarn, Tarn-et-Garonne, Vendée, Vienne, Haute-Vienne, Yonne, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-St-Denis, Val-de-Marne et Val-d’Oise.

Les autres infos
Les autres infos