Saint-Etienne lâche encore des points précieux face à Nîmes

Après les matches européens, la 11e journée de Ligue 1 débutait ce vendredi soir avec un match entre le Nîmes Olympique et l’AS Saint-Etienne au stade des Costières. Les deux formations se sont quittées sur un match nul (1-1), Alioui ayant répondu à Cabella.

Le podium dans le viseur. Sixième de Ligue 1 après dix journées, l’AS Saint-Etienne avait l’occasion ce vendredi soir de se rapprocher des trois premières places du championnat de France en cas de victoire contre le Nîmes Olympique. Mais après trois victoires d’affilée, les Verts restaient sur une défaite face au LOSC (1-3) et un nul contre le Stade Rennais (1-1). Une réaction était donc attendue face à des Crocodiles sans le goût de la victoire depuis le 19 août, soit huit matches sans succès (4 défaites, 4 nuls). Pour cette rencontre à domicile, Bernard Blaquart changeait une partie de son équipe après la défaite à Lyon (0-2), avec les titularisations de Landre, Ripart, Bozok et Guillaume. Côté stéphanois, Jean-Louis Gasset conservait son 4-2-3-1 mais avec trois changements. Selnaes était de retour dans l’entrejeu, alors que Monnet-Paquet et Nordin étaient choisis pour évoluer dans les couloirs.

Publicités

Et au stade des Costières, les supporters avaient plutôt intérêt à ne pas être en retard, car sur la première offensive, les Verts trouvaient la faille. Trouvé dans le couloir droit, Debuchy centrait et Khazri laissait filer le ballon pour Cabella. Au point de penalty, l’ancien Marseillais ouvrait la marque de la tête (1ère, 0-1). Les Crocodiles tentaient alors de prendre possession du ballon mais les visiteurs restaient dangereux. Après une mauvaise sortie de Bernardoni devant Monnet-Paquet, Khazri recevait le cuir et ajustait sa frappe pour marquer mais Briançon écartait devant sa ligne (11e). Dans le dur, les locaux perdaient ensuite Alakouch sur blessure à la 29e minute, remplacé par Bouanga, alors que Savanier avait tenté sa chance un peu plus tôt mais Ruffier était vigilant (18e). Le temps passait ensuite et les deux formations n’arrivaient plus à créer le danger. Finalement, les Verts regagnaient les vestiaires avec une légère avance (0-1) grâce à un but inscrit au bout de 34 secondes de jeu !

Alioui sauve les Crocodiles

Au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre changeait et les Crocodiles montraient de meilleures choses devant leurs supporters. Après une alerte pour Maoussa, touché après un duel, Bouanga s’illustrait. À la suite d’un une-deux avec Savanier, le milieu nîmois rentrait dans la surface mais ne cadrait pas sa tentative (55e). Finalement, Jean-Louis Gasset faisait tourner après l’heure de jeu avec l’entrée de Salibut à la place de Nordin (62e). Pas de quoi déstabiliser les Crocodiles qui poussaient pour égaliser, mais Debuchy détournait devant son but une tentative de Thioub (63e). Et après cette occasion très chaude, Bouanga trouvait la barre transversale de Ruffier (68e). Voyant son équipe sur la bonne voie, Bernard Blaquart réalisait un nouveau changement (Alioui à la place de Guillaume, 70e). Un choix plus que payant.

Car seulement quatre minutes après son arrivée sur le pré, le nouvel entrant égalisait pour le Nîmes Olympique. Lancé dans la profondeur par Bozok, Alioui venait défier Ruffier et ajustait le portier français d’une frappe du pied droit (74e, 1-1). Une égalisation logique au vu de la deuxième période des Crocodiles. Jean-Louis Gasset lançait donc Diony pour faire sortir Monnet-Paquet (78e), avant de faire rentrer Dioussé à la place de Selnaes (83e). Malgré ces changements, les Verts n’arrivaient pas à approcher la surface de Bernardoni, qui n’a rien eu réellement à faire en deuxième période hormis un arrêt sur une tentative de lob de Cabella (90e+2). De son côté, Bernard Blaquart faisait sortir son passeur décisif Bozok pour accorder quelques minutes de jeu à Depres (89e). En fin de rencontre, Dioussé n’ajustait pas sa frappe qui passait au-dessus (90e+6). Les deux équipes se quittaient dos à dos (1-1). Deux nouveaux points perdus donc pour l’ASSE qui avait également ouvert le score contre le Stade Rennais avant d’être rattrapée. L’ASSE reste 6e, Nîmes grappille deux places (13e).



Vous aimerez lire aussi