Saint-Etienne : Les dealers gagnent 150 000 euros par mois

La police nationale a fait le point avec la presse sur les arrestations rue Neyron.

Les équipes de la police de Saint-Etienne préparaient le coup depuis de long mois, à surveiller les trafiquants, leurs allées-venues, et l’arrivée des clients. 240 deals se faisaient chaque jour dans cette rue de Saint-Etienne. Les dealers étaient là, de 9h à 1h30 du matin. La commissaire Fanélie Raverot et le procureur de la République adjoint, André Merle, ont expliqué que les trafiquants pouvaient gagner jusqu’à 150 000 euros par mois.

Lors des arrestations, lundi dans la capitale ligérienne, la police a confisqué 3Kg de cannabis et 200 000 euros en espèce. Dans la rue Neyron, de nouveaux dealers sont encore en place et l’affaire est loin d’être terminée.