Saint-Etienne veut armer les Forces Françaises

A Saint-Etienne, le groupe Verney-Carron est prêt pour séduire l’armée Française.

Aujourd’hui le groupe d’armement fait recette sur des Flash-ball vendus notamment en Afrique et en Asie. L’autre grand marché sont les armes de chasse. En 2016, plus de 60% des ventes ont concerné les armes pour le gros gibier.

Depuis les année 70, le Famas était fabriqué dans les usines de Saint-Etienne. Cette arme fabriquée par la société Verney-Caron a été remplacée cette année par une marque allemande, le HK 416. Une déception pour la direction du groupe stéphanois. Pour reprendre le marché français, Verney-Caron ne baisse pas les bras et a décidé de tester de nouvelles armes. Un pistolet mitrailleur, un fusil d’assaut de petit calibre et un fusil de précision semi-automatique. Il a fallu deux ans à l’entreprise pour mettre au point les premiers prototypes. Il a fallu construire de nouvelles machines d’usine et investir un million d’euros. La fabrication devrait démarrer l’année prochaine. Pour le moment, pas pour l’armée Française. Cette fabrication se destinera au tir sportif. Pour fournir l’armée, il faudra attendre un nouvel appel d’offre de l’état Français. Si l’entreprise Verney-Carron remporte l’appel d’offre, il faudra fournir des systèmes d’armes complets avec les lunettes de visée, les munitions et tous les accessoires.

L’armée Française veut s’équiper d’un nouveau fusil de précision automatique.

L’entreprise stéphanoise sera prête à proposer le matériel adéquat. Peut-être une bonne nouvelle pour cette manufacture d’armes qui pourrait vivre grâce aux forces armées.

Vous aimerez lire aussi