Salomon, Castex : La Loire est-elle prête à un reconfinement ?

Dans une inter­view au Figaro, Jérôme Salomon, direc­teur géné­ral de la Santé, alerte sur une seconde vague de la pan­dé­mie de la Covid-19. A ce jour, cette mala­die a tué 29 233 per­sonnes en France. Comme une machine bien hui­lée, le Premier ministre, qui a pré­pa­ré le plan de décon­fi­ne­ment en mai, a annon­cé ce matin sur RMC, les pos­sibles suites d’une éven­tuelle reprise de l’épidémie.  

L’épidémie n’est pas finie. Elle redouble d’ampleur dans cer­tains pays, comme en Espagne ou au Brésil. En France, seules les dis­co­thèques res­tent encore fer­mées. Depuis l’annonce d’Emmanuel Macron sur une pos­sible vague, les admi­nis­tra­tions se pré­parent. C’est par la voix de Jérôme Salomon que l’inquiétude se fait jour. Dans une inter­view au Figaro, il explique que « Tous les ser­vices de l’État, les pro­fes­sion­nels, les acteurs de ter­rain sont mobi­li­sés pour gérer les clus­ters actuels et anti­ci­per un rebond épi­dé­mique cet automne ou cet hiver » car « Nous ne savons pas tout sur le com­por­te­ment sai­son­nier de ce virus qui cir­cule tou­jours ». En effet, les méde­cins et autres scien­ti­fiques pro­duisent encore des études qui livrent des résul­tats très dif­fé­rents sur la conta­gio­si­té, la sai­son­na­li­té du virus et le traitement. 

Malgré la démons­tra­tion de force des ser­vices hos­pi­ta­liers en aug­men­tant dras­ti­que­ment les capa­ci­tés d’accueil en réani­ma­tion pen­dant le confi­ne­ment, Jean Castex, qui fut un des pla­ni­fi­ca­teurs du décon­fi­ne­ment en France, a tenu à rela­ti­vi­ser les choses : en cas de reprise de l’épidémie, un confi­ne­ment local serait pré­fé­ré, notam­ment afin de limi­ter les consé­quences sociales, éco­no­miques d’une para­ly­sie totale du pays. A noter que Jean Castex a un peu chan­gé de ver­sion en deux mois : le 12 mai, lors de son pas­sage devant la com­mis­sion à l’Assemblée Nationale, alors qu’il était que coor­di­na­teur natio­nal à la stra­té­gie de décon­fi­ne­ment, il évo­quait tou­jours la pos­si­bi­li­té d’un recon­fi­ne­ment total. 

A l’étranger, cer­tains pays ont déjà pro­cé­dé à une telle stra­té­gie : en Catalogne, 210 000 per­sonnes ont été recon­fi­nées, sur une forme plus souple qu’en mars. Désormais, inter­dic­tion de ren­trer ou de sor­tir du ter­ri­toire, mais les dépla­ce­ments à l’intérieur ne sont pas limi­tés et il est obli­ga­toire de por­ter un masque à l’intérieur comme à l’extérieur quand la dis­tan­cia­tion phy­sique ne peut pas être res­pec­tée. Si le clus­ter était à Saint-Etienne, le recon­fi­ne­ment concer­ne­rait Saint-Etienne, donc, et les com­munes de Roche-la-Molière, St-Genest-Lerpt, Villars, Saint-Priest-en-Jarez et la Ricamarie.

Les autres infos