Sanctions, encadrement renforcé : les supporters de l’ASSE coûtent cher au club

Les supporters de l’ASSE sont parmi les plus fidèles et les plus passionnés de l’Hexagone, cela ne fait aucun doute. Ils sont aussi connu comme étant les moins dociles aux injonctions de la LFP concernant notamment l’utilisation d’engins pyrotechniques. Une lutte qui coûte cher au club…

La convention signée entre St-Etienne Métropole et l’ASSE prévoit, en plus de la jouissance des lieux 7 jours sur 7 pendant 12 ans, l’installation de 235 caméras fixes et mobiles dans le stade Geoffroy Guichard. Une nécessité aux yeux du club et notamment de Frédéric Paquet qui indique que cela permettra « d’identifier et de porter plainte contre ceux qui vont à l’encontre de la loi et qui coûtent de par ces agissements, des centaines de milliers d’euros au club ».

L’installation de ce dispositif coûtera 1 million à la collectivité locale. C’est beaucoup, mais c’est bien moins que ce que coûtent les sanctions et charges diverses liées à l’encadrement renforcé des supporters stéphanois. En effet, d’après nos informations, les supporters de l’ASSE ont coûté 2 millions d’euros au club durant l’année 2017. Une grande part de cette somme correspond aux sanctions financières infligées par la LFP, mais pas seulement. En effet, les supporters stéphanois nécessitent, comme à Marseille, Paris ou encore Lyon, un encadrement renforcé lors de certaines rencontres à forte rivalité. Une facture réglée par le club.

Publicités

Ainsi, la lutte des ultras et de l’ensemble des supporters contre les instances du football français a un coût pour le club que l’on imagine pas toujours. Charge à chacun de d’avoir un avis sur la question : faut-il durcir le ton face à ces incivilités qui coûtent cher ou bien accepter cette lutte afin de défendre certaines valeurs…?

Ce qui est certain, c’est que tout cela coûte bien cher…



Source : Peuple-Vert.fr