Sondage : l’impact du tra­vail à domi­cile sur la collaboration

Sondage : l’impact du tra­vail à domi­cile sur la collaboration.
Selon le sondage :
  • La grande majo­ri­té (90 %) des gens veulent retour­ner au bureau au moins un jour par semaine. Vingt pour cent des membres de ce groupe veulent y retour­ner cinq jours par semaine.
  • La pos­si­bi­li­té d’entretenir des rela­tions sociales a dimi­nué de 17 % en moyenne pour tous les styles de tra­vail depuis que le tra­vail à domi­cile a été ins­tau­ré. Pour les employés qui ont des liens étroits avec leurs col­lègues, ain­si que pour ceux qui ont du mal à socia­li­ser au bureau, la baisse est encore plus impor­tante, allant de 20 à 26 %.
  • La pos­si­bi­li­té d’avoir des inter­ac­tions non pla­ni­fiées est celle qui a le plus dimi­nué, jusqu’à 25 % en moyenne, pour tous les styles de tra­vail depuis que le tra­vail à domi­cile a été ins­tau­ré. Pour les employés qui col­la­borent dans des envi­ron­ne­ments d’équipes sou­dées, la baisse est encore plus impor­tante, attei­gnant jusqu’à 40 %.
  • La pos­si­bi­li­té de se ren­con­trer et de réflé­chir ensemble a chu­té de 11 % en moyenne pour tous les styles de tra­vail depuis que les employés tra­vaillent à domi­cile. Pour les employés dont le rôle repose sur la col­la­bo­ra­tion, la baisse est encore plus impor­tante, allant de 13 à 15 %.
Les autres infos