St-Etienne : éva­cua­tion des migrants à Tréfilerie

Mauvais jours pour les migrants qui avaient trou­vé un loge­ment sans auto­ri­sa­tion à la bourse du tra­vail de Saint-Etienne. 

Après avoir été sor­tis ven­dre­di matin de ce bâti­ment, une qua­ran­taine de migrants s’était réfu­giée dans un amphi de la fac de la ville. Dimanche matin, ils ont été expul­sés sans ména­ge­ment par les CRS. L’évacuation s’est faite avec dif­fi­cul­té. Beaucoup de ten­sion devant l’université de Saint-Etienne ce dimanche. Les CRS ont même dû faire usage de bombes lacry­mo­gènes. Lorsque les ser­vices de la ville sont arri­vés pour net­toyer les lieux, des migrants ont vou­lu s’opposer afin de récu­pé­rer leurs affaires dont leurs mate­las de for­tune. Les CRS ont dû s’interposer pour que les ser­vices de la ville fassent leur travail.

Les béné­voles du col­lec­tif « Les Occupants de la Bourse du tra­vail » ont expli­qué à nos confrères du jour­nal Le Progrès : « On pen­sait qu’ils pour­raient pas­ser la nuit au chaud, sauf que la police est venue nous délo­ger ». Dimanche matin, autour de 9h, le quar­tier de Tréfilerie était bou­clé par les forces de l’ordre. Une dizaine de camions de CRS étaient sur place. Trente-sept migrants ont été recen­sés afin de véri­fier s’ils ont des dos­siers en pré­fec­ture. Une solu­tion de relo­ge­ment est à l’étude.



Les autres infos