Un chien a été retrou­vé cours Fauriel atta­ché à un banc. La pro­prié­taire relaxée

Ihassa apso a été aban­don­né avec ses cro­quettes, panier, papiers et gamelle.

C’était en juillet der­nier, des pas­sants ont vu une dame ligo­ter son chien au banc. La police a retrou­vé ce chien, atta­ché. Elle vient d’être jugée cette semaine.

Lorsque le juge lui a deman­dé pour­quoi, elle a répon­du qu’elle devait retour­ner dans son pays pour les vacances et retrou­ver sa famille, ne sachant pas où lais­ser son chien et n’ayant pas d’amis en France, elle a déci­dé de l’abandonner. Cette jeune femme Iranienne de 29 ans est en deuxième année d’école d’architecture à Saint-Etienne. D’après elle, elle n’avait pas d’autre choix et ne pou­vait pas emme­ner son chien en Iran.

Le juge a été clé­ment car la pré­ve­nue est reve­nue cher­cher le chien, « le temps de pas­ser au com­mis­sa­riat, car je ne savais pas où aller ».

Le tri­bu­nal a déci­dé la relaxe pour la jeune femme.

Le juge lui a quand même deman­dé si en Iran, la police était char­gée de récu­pé­rer les chiens des gens qui partent en vacances ? La jeune femme a répon­du qu’en Iran les chiens étaient interdits.

Les autres infos