Un Magic Fan recon­nu par la police grâce à son bonnet

Lors des inci­dents pour le match ASSE – Monaco, la police avait été obli­gée d’intervenir au stade Geoffroy-Guichard le 15 décembre. Des bombes lacry­mo­gènes et des fumi­gènes avait été lan­cés. De nom­breuses échauf­fourées avaient été orga­ni­sées. Un fan des Verts était jugé ce mer­cre­di 18 avril 2018 pour dégra­da­tions. Sur les caméras de vidéo sur­veillance, on peut voir les inci­dents et un homme qui porte bon­net. Un des poli­ciers l’aurait reconnu.

Lors de ce pro­cès, l’accusé déclare : « Ce bon­net, il y en a des cen­taines comme ça. » Il explique que ce bon­net porte les cou­leurs du club. Vert, blanc et noir. L’homme de 44 ans dit qu’en hiver, de nom­breux sup­por­ters le portent dans les tri­bunes. Alors pour­quoi ce serait lui ?. Son avo­cat affirme que lors des per­qui­si­tions à son domi­cile, le bon­net n’a jamais été retrouvé.

Le tri­bu­nal annonce la relaxe de ce père de famille. Saint-Etienne Métropole s’était por­tée par­tie civile dans cette affaire. La métro­pole avait deman­dé des dom­mages et inté­rêts de plus de 12 000 euros. Ce magic fan se dit ras­su­ré et annonce à la sor­tie du tri­bu­nal qu’il y a quand même une justice.



Les autres infos