Un mau­vais humour qui ne fait pas rire SOS racisme

Après des dérives des étu­diants en méde­cine sur les réseaux sociaux, SOS racisme demande que le pro­cu­reur intervienne.

Les étu­diants de l’association ACFA Carabin avaient pos­té sur Facebook une invi­ta­tion à leur car­na­val du ven­dre­di 16 février 2018 en pré­ci­sant qu’il y aurait un ate­lier pédo­phile lors de la soirée.

Norbert Nitcheu, pré­sident dépar­te­men­tal de l’association de lutte contre la dis­cri­mi­na­tion a deman­dé au Procureur de la République de Saint-Etienne de se sai­sir du dossier.

Après un tol­lé de réac­tions sur Facebook, l’association d’étudiants en méde­cine s’est dis­soute et la page annon­çant la soi­rée a disparu.

Le pré­sident de SOS racisme explique que cette même asso­cia­tion d’étudiants avait déjà fait par­ler d’elle. En décembre 2017 l’ACFA Carabin avait tenu des pro­pos racistes et sexistes. Le mes­sage de l’époque était : « Dans une socié­té d’hyperconsommation où tout se vend et tout s’achète, un drame arri­va. Les petits êtres jaunes, bouf­feurs de riz, aux fentes qu’ils appellent yeux, rache­tèrent les fêtes de fin d’année ».

Les étu­diants concer­nés vont pas­ser devant un conseil de dis­ci­pline de l’Université Jean-Monet.



Les autres infos