Un million d’euros pour Claude Puel s’il fait le job

Nativus.fr

Selon BFMTV, Claude Puel, entraîneur de Saint-Etienne, touchera une prime d’un million d’euros en cas de qualification pour la Ligue des champions à l’issue de la saison. 

Claude Puel est revenu en France en novembre, à Saint-Etienne, après une expérience à Leicester où il bénéficiait de conditions salariales très favorables inhérentes au championnat britannique. Quand son nom s’est ébruité suite au licenciement de Ghislain Printant, des doutes étaient apparus sur la difficulté de conclure ce dossier en raison des émoluments de Claude Puel en Angleterre et de l’impossibilité de l’AS Saint-Etienne à s’y plier.

Puel a baissé son salaire

L’affaire s’est finalement bouclée sans pour autant que l’on se sache vraiment, alors, si les Verts avaient cassé leur tirelire ou si Puel avait accepté de réduire drastiquement son salaire. La vérité se trouve à mi-chemin. Le coach castrais a accepté de baisser son salaire et émargerait à présent autour de 200.000 euros bruts par mois. Mais cette concession ne s’est pas faite sans contrepartie. L’ASSE a ainsi accepté de reconduire pour Claude Puel un accord passé avec Jean Louis Gasset et Ghislain Printant avant lui.

Un accord gagnant-gagnant

En cas de qualification pour l’Europa League, le coach des Verts toucherait à titre de prime 500.000 euros. Mieux, en cas de qualification pour la Ligue des Champion, l’ancien milieu de terrain de Monaco toucherait la somme confortable d’un million d’euros.

Des primes importantes qui impliquent d’abord le coach à la réussite sportive du club, mais qui sont aussi jugées en interne comme un investissement rentable. Le board de Saint-Etienne explique que donner un million à l’entraîneur qui leur permettrait d’en toucher plus de 15 en cas de qualification pour le Ligue des Champions constitue simplement un deal gagnant-gagnant. A mi-saison, les Verts sont actuellement 14es de Ligue 1 à huit points de Rennes, 3e, et six longueurs de Lille, 4e.