Un nou­veau trai­te­ment contre la Covid faci­le­ment dis­po­nible dans la Loire

Des cher­cheurs vont étu­dier l’efficacité de ce remède sur­pre­nant contre un symp­tôme de la Covid. Il aide­rait à sou­la­ger le mal de gorge en la fai­sant dégon­fler : il s’agit de l’eau salée. L’Université d’Edimbourg lance une étude. 

Plus pré­ci­sé­ment, il s’agirait tout bête­ment de gar­ga­rismes avec de l’eau salée. Reste main­te­nant à savoir s’ils pour­raient sou­la­ger les malades atteints de la Covid. Mais d’ores et déjà, ils sont consi­dé­rés comme effi­caces pour dimi­nuer la toux, décon­ges­tion­ner le nez et réduire la durée du rhume. Le célèbre pro­verbe pour­rait alors deve­nir faux : un rhume soi­gné dure 7 jours, un rhume non soi­gné une semaine… En outre, les gar­ga­rismes dimi­nue­raient la contagiosité. 

Les cher­cheurs sont alors par­tis de l’hypothèse que ce remède de grand-mère pour­rait appor­ter une solu­tion pour les malades atteints de la Covid-19. Selon eux, le sel peut sti­mu­ler le sys­tème immu­ni­taire. Pour arri­ver à cette hypo­thèse, les cher­cheurs se sont basés sur les résul­tats d’un essai sur les gar­ga­rismes, mené l’année der­nière, et inti­tu­lé ELVIS (Edinburgh and Lothians Viral Intervention Study), au cours duquel les par­ti­ci­pants devaient se rin­cer régu­liè­re­ment la gorge avec une solu­tion saline.

Peu cou­teux, facile à mettre en œuvre, l’étude est sur le point de débu­ter. Ce nou­vel essai sera mené sur des per­sonnes rési­dant en Ecosse et qui pré­sentent des signes de la mala­die depuis 48 heures maxi­mum ou qui ont récem­ment été tes­tés positifs.

Les autres infos