Un nul qui n’arrange personne

Prétendants aux accessits européens, Verts de Saint-Etienne et Rouge-et-Noir du Stade Rennais se sont quittés dos à dos (1-1), ce dimanche après-midi, dans une rencontre de la 10ème journée de Ligue 1. Un résultat de parité plutôt logique au vu de la physionomie de la partie, même si les plus gros regrets seront à coup sûr bretons.

Ligue 1 – 10ème journée
AS Saint-Etienne – Stade Rennais FC : 1-1 (1-1)
Buts : W.Khazri (4ème s.p.) pour l’ASSE ; I.Sarr (34ème) pour le SRFC.

Dans un Chaudron de Geoffroy-Guichard copieusement garni et bouillant, la partie démarrait tambour battant, notamment côté Verts. Au pressing, dans la surface, Wahbi Khazri parvenait malicieusement à chiper le cuir devant Clément Grenier, avant de se faire déséquilibrer maladroitement par le meneur de jeu breton. Monsieur Clément Turpin n’hésitait pas et désignait le point de penalty ! D’un plat du pied droit, le numéro 10 de l’ASSE ne tremblait pas, prenant Abdoulaye Diallo à contre-pied pour placer son équipe en tête au tableau d’affichage et s’offrir son cinquième but de la saison (1-0, 4ème). Parfaitement lancée, l’ASSE perdait ensuite le fil de son match. Brouillons, les protégés de Jean-Louis Gasset balbutiaient leur football. De l’autre côté, en revanche, les Rouge-et-Noir montaient en puissance le temps avançant, bien aidés par un Hatem Ben Arfa virevoltant. L’offensif rennais était même tout proche d’inscrire un des buts de l’année, peu après la demi-heure de jeu.

Ben Arfa et Khazri régalent

Après avoir feinté Yann M’Vila, “HBA” se fendait d’un petit pont sur Neven Subotic puis se présentait au duel face à Stéphane Ruffier. Un duel remporté par le dernier rempart ligérien, qui détournait sans trop de problème la frappe du pied droit de son adversaire (31ème). Dans un gros temps fort, le SRFC parvenait logiquement à recoller. Trouvé dans le couloir droit après un beau mouvement collectif, Ismaïla Sarr déposait Loïc Perrin à l’entrée de la surface puis décochait une frappe limpide à ras de terre du pied droit. Avec l’aide du montant, l’international sénégalais faisait mouche pour sa troisième réalisation de la saison (1-1, 34ème). Dominés et rejoints au score, les Verts montraient du mieux en fin de premier acte. À l’instar d’Hatem Ben Arfa, Wahbi Khazri flirtait avec un “golazo”. Sur un service d’Assane Diousse, le Tunisien mettait Damien Da Silva dans le vent d’une merveille de contrôle orienté et enchaînait avec un plat du pied droit puissant et rasant. Malheureusement pour les Verts, Abdoulaye Diallo se montrait explosif pour se coucher au sol, détourner le cuir sur son poteau puis le stopper sur sa ligne (42ème).

Vous aimerez lire aussi