Une association des ami(e)s du Méliès

Syl­vain Damy est avant tout un client du Méliès et un grand cinéphile très act­if dans le milieu asso­ci­atif. Il inter­vient régulière­ment à la ciné­math­èque de Saint-Eti­enne. L’idée de mon­ter une asso­ci­a­tion était pour lui évi­dente. Ren­con­tre avec le créa­teur de cette nou­velle asso­ci­a­tion qui entend bien rassem­bler les cinéphiles, ceux qui aiment le ciné­ma et qui veu­lent échang­er, pro­pos­er, partager autour du thème du 7eme art.

Les deux ciné­mas, Le Méliès Jean-Jau­rès et le Méliès Saint-François font par­tie des lieux de cul­ture que les cinéphiles de Saint-Eti­enne aiment fréquenter. Il est rare pour une ville de cette taille de pos­séder deux grands ciné­mas d’arts et d’essais. La pro­gram­ma­tion per­met de voir des films qu’on ne pour­rait pas voir à l’Alhambra et au Camion Rouge, les deux ciné­mas com­mer­ci­aux de la ville. Au Méliès on peut aus­si par­ticiper à des soirées thé­ma­tiques, ren­con­tr­er des réal­isa­teurs et des acteurs de pas­sage et ren­con­tr­er les spec­ta­teurs. Ces spec­ta­teurs ont aujourd’hui une asso­ci­a­tion, « Les ami(e)s du Méliès ».

« Je souhaite organ­is­er des événe­ments au Méliès mais aus­si ailleurs »

Syl­vain Damy est bour­guignon. Il est instal­lé depuis quelques année à Saint-Eti­enne. Son idée est de créer un col­lec­tif de spec­ta­teurs. « Je souhaite organ­is­er des événe­ments au Méliès mais aus­si ailleurs ». Le jeune homme a plein de pro­jets en tête. « L’association pour­ra pro­pos­er à ses mem­bres de par­ticiper à des fes­ti­vals de ciné­ma comme celui de Turin en Ital­ie, ou plus proche, comme le fes­ti­val de Cannes. Je souhait­erais aus­si pro­pos­er aux mem­bres de l’association des vis­ites de tour­nages. On peut envis­ager une journée au cœur d’un tour­nage en Auvergne-Rhône-Alpes ». Syl­vain Damy explique qu’il croise de nom­breuses per­son­nes lors des séances au Méliès. « Sou­vent, on débat dans le hall du ciné­ma, un petit groupe se forme, et je me suis dit que ce n’était pas nor­mal que ça reste lim­ité au hall d’entrée du ciné­ma alors qu’on pour­rait organ­is­er de vraies ren­con­tres entre spec­ta­teurs ».

Syl­vain Damy admet que le Méliès organ­ise des soirées débat mais la plu­part du temps, le pub­lic pose des ques­tions à l’intervenant, l‘intervenant répond mais le pub­lic n’échange pas.

Dans l’association des ami(e)s du Méliès, il y aura des mem­bres jeunes et des séniors. Chaque généra­tion pour­ra apporter sa cul­ture ciné­matographique à l’autre. « C’est impor­tant que toutes les généra­tions puis­sent se crois­er. Quand on a 80 ans aujourd’hui, on a une très bonne con­nais­sance des années 50, 60 et 70, en revanche, je ne suis pas sûr qu’on ait une con­nais­sance du ciné­ma récent ». Chaque mem­bre pour­ra donc apporter ses con­nais­sances aux autres. Les plus jeunes pour­ront apporter leurs con­nais­sances du ciné­ma d’aujourd’hui aux per­son­nes plus âgées et vice-ver­sa.

L’association Les ami(e)s du Méliès sera présen­tée offi­cielle­ment le mar­di 4 sep­tem­bre 2018 à la soirée au Méliès Jean-Jau­rès. A 19h30 une réu­nion d’information per­me­t­tra au pub­lic de décou­vrir l’association et on pour­ra y adhér­er au tarif de 8 euros. La soirée de présen­ta­tion sera suiv­ie de la pro­jec­tion du Film de Alex Lutz, « Guy Jamet ». Alex Lutz sera présent pour présen­ter son film et échang­er avec le pub­lic.



Les autres infos