Une soirée Cardiodancing LGBT ce samedi au Clapier à Saint-Etienne

Samedi 23 février 2019 à Saint-Etienne, la salle de concert le Clapier va se transformer en une énorme boîte de nuit pour accueillir la 1ere soirée du collectif LGBT Esprits Libres, mais elle est ouverte aussi à celles et ceux qui acceptent la différence et qui ont l’esprit festif. 

La soirée Cardiodancing est organisée par Sébastien Martinez et Martin Vera Carrez. Les deux têtes pensantes de l’association. Le premier vit à Paris, où il gère une société parisienne d’événementiel mais passe aussi beaucoup de temps à Saint-Etienne d’où il est originaire. Ce pur stéphanois de naissance est connu dans la ville pour avoir tenu les établissements « L’Opéra Club » et « Les Précieuses Ridicules ». Entre 2000 et 2006, Sébastien a mis en place de nombreuses soirées sur Saint-Etienne : soirées Happy Face. 

Le deuxième, Martin Vera Carrez, est énormément investi sur le terrain pour l’organisation de l’événement.

Pour cette première soirée Cardiodancing au Clapier, on retrouvera l’un des DJ des Bains Douches à Paris, mais aussi du Dépôt, Tommy Marcus. Tommy Marcus est le leader incontesté de la scène gay parisienne et française depuis 15 ans. Dj et producteur emblématique des plus belles fêtes parisiennes : Finally, Butch, Home Deluxe, Mix Tea Dance, il est, et a été, résident des meilleures soirées : Clôture du TIP (avec plus de 1800 clubbers et sportifs issus de l’Europe entière), European SnowPride (le festival gay européen de sports d’hiver et de clubbing) à Tignes, l’after EGO au 1515… et établissements gays les plus connus de Paris et de France : Le Gibus/Scream, Le Cox, Le Spyce, Le Glam à Nice, El Domingo XXL au Queen… sans oublier l’élection de Mr Bear 2015 à Bruxelles !

« On a vraiment envie de perpétuer les soirées Esprits Libres sur la longue durée avec une soirée tous les mois ». Sébastien Martinez annonce que la première soirée sera électro house avec le dress code fluo mais il précise : « comme au Mc Do, venez comme vous êtes ». « Notre partenaire, « Le Before » va proposer du bodypainting » En début de la soirée, le DJ parisien Little Némo fera le warm-up. « On souhaite mettre en avant des DJ parisiens ou étrangers dans nos soirées. Ce sont des DJ LGBT, ou proches de la communauté ». Sébastien Martinez explique qu’il y a, bien sûr, de très bons DJ dans la région, mais « on souhaite faire venir des DJ que les stéphanois n’ont pas l’habitude de voir ici ».

Lors des soirées Esprits Libres, la communauté LGBT se sentira en sécurité, le jugement est interdit. Lors de cette nuit de fête, les photos sont interdites afin que chacun soit serein et tranquille. « C’est très important car on souhaite que les personnes soient ici anonymement. Ça ne se fait pas dans la région et on veut vraiment instaurer ça dans les soirées Esprits Libres ».

Ce samedi, les deux hommes proposent la première soirée Cardiodancing. « Ça réunit vraiment toute la communauté : gay, lesbienne, trans, bi… » et toutes les personnes qui aiment faire la fête et qui respectent leur prochain. « Sur Saint-Etienne, on note de plus en plus d’actes homophobes » explique Sébastien. « Pour la communauté LGBT, « avoir la possibilité d’organiser des soirées régulières à Saint-Etienne, ça, c’est plutôt pas mal » indique l’organisateur.

« A Saint-Etienne, on est une ville qui fait des choses. Le maire, Gaël Perdriau et l’équipe municipale suivent énormément la communauté. Le maire est intervenu plusieurs fois lorsqu’il y a eu des actes homophobes ». Saint-Etienne est très active dans l’organisation d’événements LGBT. « Il n’y a pas qu’à Lyon où il y a des choses », explique l’organisateur de la soirée Esprits Libres. « Il y a de nombreuses associations à Saint-Etienne, Actis, Triangle Rose, Les Démineurs. Les Démineurs organisent régulièrement des soirées Apéros Queer et Charbon Paillettes. Soirées reconnues au niveau régional. »

Sébastien Martinez et Martin Vera Carrez souhaitent rapidement faire des bénéfices sur les prochaines soirées. Une partie de cet argent ira à ces associations de Saint-Etienne. L’objectif, c’est de leur donner un coup de main. “Nous, on n’a pas vocation à faire tout le travail qu’ils font eux, c’est-à-dire la prévention et l’accompagnement. Nous, c’est de créer du festif, mais on veut aussi leur venir en aide ». Cette soirée ouverte à tous devrait être la première d’une longue série à venir.

Soirée Cardiodancing, samedi 23 février au Clapier à Saint-Etienne de 23h00 à 6h00. Tarif : 10 euros avec 2 boissons



Vous aimerez lire aussi