Vaccins : les infirmières libérales font grise mine

Depuis le 6 octobre, la campagne de vaccination a commencé. L’hiver arrive avec son lot de grippes. Il est important de se faire vacciner dans la Loire pour éviter de tomber malade.

Depuis que les pharmaciens ont le droit de faire les vaccins. Les infirmières font grise mine.

Publicités




Il y a quelques années, les infirmières pouvaient réaliser entre 20 et 30 vaccins par jour. Mais aujourd’hui, le nombre est descendu entre 6 et 7. La cause ? Les pharmaciens qui vaccinent gratuitement. Le pharmacien est la personne qu’on voit le plus. Il conseille, et fournit des médicaments contre une ordonnance. Pourtant, il faut savoir que les infirmières vaccinent aussi gratuitement depuis 10 ans.

Elles expliquent qu’un pharmacien reçoit une formation d’une journée et s’entraîne à piquer une orange. Mais, comme explique Aline dans les colonnes du Progrès, « C’est toute notre activité qui se grippe. Les actes médicaux non-remboursés par la sécurité sociale, interdiction de faire de la publicité de son activité, le sentiment d’être la dernière roue du carrosse médical. Malgré les 50 centimes de revalorisation du forfait des infirmières pour les dimanches, les carnets de rendez-vous restent peu remplis.

A savoir : Le pharmacien ne peut pas vacciner tout le monde. La remise d’un bon de la sécurité sociale est obligatoire. Il faut avoir plus de 65 ans. Ou être enceinte. Les personnes travaillant en maison de retraite ou vivant dans l’entourage d’un nourrisson restent prioritaires.

Vous aimerez lire aussi