Webqam, un InQubateur bien-être à Saint-Étienne

Vincent Gallot est le créa­teur de cette idée et le fon­da­teur de Webqam. L’homme et son équipe pos­sèdent une expé­rience de 15 ans dans les métiers du digi­tal. L’agence, basée à Saint-Étienne, pro­pose la créa­tion de sites inter­net, d’applications mobiles et de nom­breuses solu­tions digi­tales. Mais l’entreprise va plus loin.

 

Un jacuz­zi et une salle de sport pour les salariés

 

 

Pour Vincent Gallot, mixer tra­vail et bien-être est la prio­ri­té pour faire avan­cer la rela­tion entre les sala­riés. C’est l’esprit des entre­prises de la « Silicon Valley ». Facebook est en tête de ce mode de fonc­tion­ne­ment comme Twitter et Google. L’entreprise de la rue des Aciéries pos­sède en son sein un jacuz­zi, une salle de sport, un espace jeux vidéo avec des consoles, mais aus­si un baby-foot. « On a fait construire un tun­nel pour s’y glis­ser dedans » (voir notre gale­rie pho­to). Une méthode à l’américaine qui porte ses fruits.

Un siège de 1000 m²

 

 

Le bâti­ment majes­tueux est face au Zénith, à proxi­mi­té du Ninkasi. 6 étages dont le der­nier est réser­vé pour la récep­tion de céré­mo­nies avec un bar et un espace d’accueil.

Une qua­ran­taine de sala­riés sont réper­to­riés dans l’entreprise. Dans ce décor de bien-être au tra­vail, les sala­riés ont envie de réus­sir. Et ça donne des ailes. C’est l’une des seules entre­prises à pro­po­ser ce concept dans la Loire.

 

Un inves­tis­se­ment glo­bal de 3 mil­lions répar­tis sur 2 mil­lions de construc­tions et 700 000 euros de déco­ra­tion à Saint-Étienne

Chez Webqam, on fonc­tionne sur ce prin­cipe de la bien­veillance au tra­vail, explique Vincent Gallot. Cette socié­té sté­pha­noise a déjà accom­pa­gné de nom­breuses jeunes entre­prises. On peut citer LeCiseau, La Fabuleuse Cantine, Le Gobelet fran­çais, Kiute, MeilleureCopro et Visio Consta.

 

Un accom­pa­gne­ment per­son­na­li­sé pour les jeunes entrepreneurs

Le webqamPlex pro­pose 1200 m² pour les pro­jets d’entreprise. L’InQubateur sou­haite accom­pa­gner entre 3 et 6 start-up pour les 3 ans à venir. La struc­ture ne veut pas gros­sir ce chiffre, afin de suivre au mieux les start’up au maxi­mum dans le développement.

 

Découvrez en image Webqam :

 

Les autres infos