1,6ME pour Printant, Sainté a tenté un sale coup

Ecarté vendredi de son poste d’entraîneur de l’AS Saint-Etienne, et immédiatement remplacé par Claude Puel, Ghislain Printant va désormais devoir négocier les conditions de son départ de chez les Verts. Mais à priori, il semble peu probable que cela se passe à l’amiable sauf si Roland Romeyer et Bernard Caïazzo acceptent de régler les 1,6ME qu’ils doivent à leur ancien entraîneur. En effet, selon plusieurs sources, du côté de l’ASSE on a essayé de faire un coup tordu à Ghislain Printant pour essayer de le virer sans indemnité. Et cela remonte au match de l’AS Saint-Etienne à Nîmes.

Sur la chaîne L’Equipe, on a appris vendredi soir que pour le déplacement de Ghislain Printant et de ses joueurs dimanche dernier dans le Gard, les dirigeants des Verts avaient demandé à l’avocat du club de venir, ce que ce dernier ne fait jamais. But de la manoeuvre, non pas tenter de déjà négocier loin du Forez avec l’entraîneur de l’ASSE pour son départ, mais essayer de trouver dans les propos et le comportement du coach une éventuelle faute ou un élément permettant de le mettre en mauvaise position lors des négociations à venir. Avec une telle attitude, il se pourrait bien que tout cela se finisse mal. Très mal même.