1,6ME pour Printant, Sainté a tenté un sale coup

Ecarté ven­dre­di de son poste d’en­traîneur de l’AS Saint-Eti­enne, et immé­di­ate­ment rem­placé par Claude Puel, Ghis­lain Print­ant va désor­mais devoir négoci­er les con­di­tions de son départ de chez les Verts. Mais à pri­ori, il sem­ble peu prob­a­ble que cela se passe à l’ami­able sauf si Roland Romey­er et Bernard Caïaz­zo acceptent de régler les 1,6ME qu’ils doivent à leur ancien entraîneur. En effet, selon plusieurs sources, du côté de l’ASSE on a essayé de faire un coup tor­du à Ghis­lain Print­ant pour essay­er de le vir­er sans indem­nité. Et cela remonte au match de l’AS Saint-Eti­enne à Nîmes.

Sur la chaîne L’E­quipe, on a appris ven­dre­di soir que pour le déplace­ment de Ghis­lain Print­ant et de ses joueurs dimanche dernier dans le Gard, les dirigeants des Verts avaient demandé à l’av­o­cat du club de venir, ce que ce dernier ne fait jamais. But de la manoeu­vre, non pas ten­ter de déjà négoci­er loin du Forez avec l’en­traîneur de l’ASSE pour son départ, mais essay­er de trou­ver dans les pro­pos et le com­porte­ment du coach une éventuelle faute ou un élé­ment per­me­t­tant de le met­tre en mau­vaise posi­tion lors des négo­ci­a­tions à venir. Avec une telle atti­tude, il se pour­rait bien que tout cela se finisse mal. Très mal même.



Les autres infos