4,3 millions investis dans les écoles de St-Etienne

Le 3 septembre, c’est la rentrée pour les petits Stéphanois. L’équipe municipale a décidé d’offrir aux 72 écoles de Saint-Etienne et aux crèches, des travaux. Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau a débloqué 4,3 millions d’euros pour améliorer le quotidien des petits.

Depuis 2004, Saint-Etienne a vu le nombre d’élèves dans les écoles augmenter de 1400 enfants. Cette rentrée, il y aura 200 enfants de plus. L’éducation nationale a embauché, cette année, 40 postes de professeurs des écoles.

Le dédoublement des classes de CP en zone REP et REP+ s’est développé au CE1. Une décision du gouvernement que le maire de Saint-Etienne salue.

Pour les travaux, le design est à l’honneur. Quoi de plus normal pour notre ville qui est nommée capitale du design par l’Unesco. L’agencement de l’école du Soleil est réalisé par une designer de la cité du design de Saint-Etienne.

Pour l’école maternelle de Rosa-Park, un jardin d’intérieur a été aménagé avec du mobilier adapté aux touts petits. Rosa-Park, ex école de Montferré, avait été décentralisée pendant deux ans. Cette rentrée, ses élèves vont pouvoir retrouver leurs locaux désignés et réaménagés. Ce n’est pas moins de 3 millions qu’a reçu l’école de Rosa-Park qui résulte de la fusion de l’école de la Cotonne et de Montferré. A part les murs de l’école, tout a été refait. L’électricité, la toiture, la plomberie, la sécurité incendie.

Une annexe a été complètement refaite afin de recevoir les élèves de l’école maternelle de la Cotonne.

Du côté de Montreynaud, l’école Maria Callas, ex école Gounod, a reçu 1 million d’euros. Chaque classe a dorénavant ses toilettes. La salle des fêtes de l’école a été remodelée et accueille aujourd’hui une salle polyvalente et 2 salles de classe modulables. En cette rentrée 2018, l’école Maria Callas va accueillir les élèves de Paganini. Côté déco, l’école va être haute en couleurs. Du rouge, du bleu vif et du jaune clair. Les nouvelles peintures sont là pour stimuler les élèves. A l’école de Terrenoire, 130 000 euros de travaux ont été nécessaires pour l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Des toilettes ont été installées au rez-de-chaussée.

Vous aimerez lire aussi