4,3 millions investis dans les écoles de St-Etienne

Le 3 sep­tembre, c’est la ren­trée pour les petits Sté­pha­nois. L’équipe muni­ci­pale a déci­dé d’offrir aux 72 écoles de Saint-Etienne et aux crèches, des tra­vaux. Le maire de Saint-Etienne, Gaël Per­driau a déblo­qué 4,3 mil­lions d’euros pour amé­lio­rer le quo­ti­dien des petits.

Depuis 2004, Saint-Etienne a vu le nombre d’élèves dans les écoles aug­men­ter de 1400 enfants. Cette ren­trée, il y aura 200 enfants de plus. L’éducation natio­nale a embau­ché, cette année, 40 postes de pro­fes­seurs des écoles.

Le dédou­ble­ment des classes de CP en zone REP et REP+ s’est déve­lop­pé au CE1. Une déci­sion du gou­ver­ne­ment que le maire de Saint-Etienne salue.

Pour les tra­vaux, le desi­gn est à l’honneur. Quoi de plus nor­mal pour notre ville qui est nom­mée capi­tale du desi­gn par l’Unesco. L’agencement de l’école du Soleil est réa­li­sé par une desi­gner de la cité du desi­gn de Saint-Etienne.

Pour l’école mater­nelle de Rosa-Park, un jar­din d’intérieur a été amé­na­gé avec du mobi­lier adap­té aux touts petits. Rosa-Park, ex école de Mont­fer­ré, avait été décen­tra­li­sée pen­dant deux ans. Cette ren­trée, ses élèves vont pou­voir retrou­ver leurs locaux dési­gnés et réamé­na­gés. Ce n’est pas moins de 3 mil­lions qu’a reçu l’école de Rosa-Park qui résulte de la fusion de l’école de la Cotonne et de Mont­fer­ré. A part les murs de l’école, tout a été refait. L’électricité, la toi­ture, la plom­be­rie, la sécu­ri­té incen­die.

Une annexe a été com­plè­te­ment refaite afin de rece­voir les élèves de l’école mater­nelle de la Cotonne.

Du côté de Mon­trey­naud, l’école Maria Cal­las, ex école Gou­nod, a reçu 1 mil­lion d’euros. Chaque classe a doré­na­vant ses toi­lettes. La salle des fêtes de l’école a été remo­de­lée et accueille aujourd’hui une salle poly­va­lente et 2 salles de classe modu­lables. En cette ren­trée 2018, l’école Maria Cal­las va accueillir les élèves de Paga­ni­ni. Côté déco, l’école va être haute en cou­leurs. Du rouge, du bleu vif et du jaune clair. Les nou­velles pein­tures sont là pour sti­mu­ler les élèves. A l’école de Ter­re­noire, 130 000 euros de tra­vaux ont été néces­saires pour l’accessibilité aux per­sonnes à mobi­li­té réduite. Des toi­lettes ont été ins­tal­lées au rez-de-chaus­sée.

Les autres infos